mercredi 20 juin 2012

L'APOCALYPSE EST POUR DEMAIN !!!!!

La "Zombie Apocalypse" aura-t-elle lieu ?

Depuis quelques années, des fans sont convaincus que les morts-vivants s'apprêtent à envahir le monde. Pour eux, l'agression de Miami signe le début de l'invasion.
Un rassemblement de zombies qui s'est tenu le 5 mai dernier à Prague, en République tchèque
(Petr David Josek/AP/SIPA)
L’invasion a déjà commencé. Ils sont apparus le 26 mai à Miami, où un homme a été retrouvé nu, dévorant le visage de sa victime. Lorsque des passants ont tenté de s’interposer, la créature se serait contentée de se retourner et de pousser des grognements.

Puis, un autre foyer a été signalé au Texas, où une mère est accusée d’avoir tué son bébé avant de manger son cerveau. L’épidémie s’est ensuite propagée au Maryland, où un étudiant a avoué avoir tué un homme afin de lui dévorer le cœur et une partie du cerveau.

Enfin, dans le New Jersey, un homme a été maîtrisé par la police, après s’être poignardé une cinquantaine de fois et avoir lancé ses propres intestins au visage des agents. Selon certains témoins, il avait un comportement et une démarche étranges, semblables à ceux d’un zombie. Depuis l'affaire de Miami, les cas de morts-vivants affluent.

Des maisons forteresse et des tentes en kevlar

Pour certains, il n’y a plus de doute : ces horribles faits-divers sont bien le signe qu’a débuté la "Zombie Apocalypse", une fin du monde dans laquelle l’humanité serait peu à peu transformée en une horde de morts-vivants. "Même si cela peut paraître incroyable, des gens sont réellement dans l’attente d’une invasion", confirme Raphaël Colson, co-auteur de "Zombies" (2009, Les moutons électriques), un essai sur les morts-vivants justement, en cours de réédition.
Il y a même des sites spécialisés qui répertorient tous les cas suspects de 'zombification' et il existe des sociétés qui proposent, pour se protéger, des armes, de véritables maisons forteresses en encore des tentes en kevlar !"
Le phénomène ne touche pas que quelques illuminés. Depuis quelques semaines, le terme "zombie" est l’un des plus recherchés sur Google et discutés sur Twitter et Facebook. Et le sujet a fait la une de la plupart des médias américains. "Newsweek" et le site "The Daily Beast" se sont ainsi associés pour créer une "Google Map" recensant les signes annonciateurs.

Cette "zombiemania" n’est pourtant pas récente. Cela fait de nombreuses années qu’elle fleurie sur internet. Au départ, il s’agissait principalement de sites et de forums tenus par des passionnés de films d’horreur, généralement capables de distinguer la réalité de la fiction. Régulièrement, ces amateurs d’hémoglobine se retrouvent pour des "Zombie Walks", des manifestations où les participants défilent déguisés en zombies.

On trouve également sur le web pléthore de sites proposant des tee-shirts, mugs, déguisements… Et même des nains de jardin  à l’effigie des morts-vivants. Pour ceux qui voudraient se faire des suées froides, un jeu vidéo permet de se lancer dans une véritable chasse aux zombies en réalité augmentée grâce à son téléphone portable. Un autre, utilisant les fonctionnalités de Google Map, vous met dans la peau d’un survivant devant échapper à une horde de monstres, dans les rues votre propre ville.

Le mythe du zombie infecté

Mais, à côté de cette approche festive du zombie, certains ont commencé à étudier la crédibilité d’un scénario repris par de nombreux films et jeux vidéos : l’existence d’un virus transformant les êtres humains en morts-vivants mangeurs de chaire humaine. Au fil des années, cette hypothèse d'une épidémie de zombification s'est nourrie de faits-divers et d’études scientifiques. En 2010, une scientifique américaine a ainsi imaginé dans quelles conditions pouvait être créé un "virus zombie". Et en 2011, des chercheurs ont découvert un nouveau champignon capable de prendre le contrôle d’insectes

Le scénario est même devenu, pour certains scientifiques, une véritable hypothèse de travail. En 2009, des chercheurs des universités de Carlton et d’Ottawa ont modélisé les conséquences d’une invasion. En avril 2012, des juristes de l’Arizona ont, eux, étudié les effets d’une "Zombie Apocalypse" sur les taxes collectées par l’Etat. L’université de Glasgow a, elle, ouvert un programme baptisé "Institut d’études théorique sur les zombies".

Une mode sur laquelle le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis n’a pas hésité à surfer. Au mois de mai 2011, cet organisme fédéral a en effet déclenché une polémique en mettant en ligne un véritable guide de préparation à la "Zombie Apocalypse". Il s’agissait en réalité d’une opération de communication destinée à sensibiliser l’opinion publique sur la prévention des maladies. Mais face aux réactions de certains internautes, le CDC a retiré son guide au bout de quelques jours. Il a depuis refait son apparition, précédé d’un message d’explications.

Une drogue qui transforme en zombie ?

A l’occasion de la récente vague d’attaques de zombies, le CDC s’est de nouveau fait remarquer en démentant l’existence d’un virus transforment ses victimes en zombies. Mais finalement, ce démenti n’a peut-être fait qu’aggraver les choses. Pour certains internautes, enfermés dans une théorie du complot, le fait que les autorités fédérales aient pris le soin de communiquer sur l’affaire de Miami est en soi la preuve qu’il y a bien un problème.

D’autant plus que l’horrible agression de Miami a offert un nouveau scénario potentiel pour une invasion : la zombification par une drogue. En effet, l’homme abattu après avoir dévoré le visage d’un SDF avait consommé du "Cloud Nine", une drogue appartenant à la catégorie des "sels de bains". Tirées d’engrais ou de sels de bains achetables en toute légalité, ces nouvelles drogues pourraient provoquer des délires poussant son consommateur au cannibalisme.

Témoin de l’hystérie ambiante, un internaute de Miami a récemment déclenché un véritable scandale : Vitaly Zdorovetsky s’est amusé à se déguiser en zombie et à poursuivre, provoquant la colère des habitants, et manquant de peu de se faire tirer dessus. :


 

Jérôme Hourdeaux

7 commentaires:

  1. Merci, moi je suis prêt, comme on dit j'ai ma B... et mon couteau, ça devrait aller !! Cela me fait penser également à l'émission sur Direct 8 d'hier ou avant hier sur les survivalistes ricains......

    RépondreSupprimer
  2. @ Le tueur d'Aliens
    L’acteur Richard Lynch est décédé hier
    Les fans du film Bad Dreams et des séries télévisées telles que L'agence tous risques, Six feet under, Starsky & Hutch, Super Jamie, Galactica ou encore L'homme qui tombe à pic, peuvent dire adieu à l’un de leurs acteurs préférés. Richard Lynch est décédé hier à l’âge de 72 ans. Il avait également fait quelques apparitions mémorables dans différents films de zombies.
    C+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. R.I.P Mr Lynch, oui, pour ceux que ça interesse voir ici : ici :http://www.lexpress.fr/culture/cinema/cinema-richard-lynch-un-des-plus-grands-mechants-d-hollywood-est-mort_1129224.html

      Au dela de ça, ça me fait plaisir de te revoir par ici mon ami!

      Supprimer
    2. c'est étrange plusieurs journaux non pas le même âges du comédien.
      Baf cela n'est pas important.
      Il faut que je te passe un lien d'un blog de musique tu as beaucoup de musiques Zombies
      Disons à l'heure actuelle j'ai plus beaucoup de temps sur le web.
      C+

      Supprimer
  3. "lorsque les morts n'ont plus de place en enfer...."
    Cela fait un moment que je me sent comme Robert Neville(je suis une légende)
    Pourquoi croyez vous qu'ils mettent tous ces conservateurs dans la bouffe?
    Pour éviter une décomposition trop rapide....?
    Pourquoi tournent t'ils en rond dans les grandes surface le week end?
    Ou reste prostré dans les transports en commun?
    Combien sommes nous à posséder un cerveau non contaminé?
    "they're coming to heat you"
    Ronald Popo va mieux:ses séquelles psychologiques sont minimes par rapport au traumatisme qu'il a vécu. "Il se sent bien, il mange, il marche en faisant de la kiné, il parle avec nous", a déclaré le chef du centre de traumatologie de l'hôpital.
    mais il resterat aveugle(c'est pas plus mal quelque part)

    Richard Lynch: celui qui c'est immolé sous LSD en 67?
    Tu me diras Dennis Hoper c'est bien fait péter la tronche à la dynamite(entre autre:)

    RépondreSupprimer
  4. Moi je les attends ces dégénérés de zombies, qu'ils y viennent !!

    RépondreSupprimer