lundi 6 août 2012

FRISSONS

Titre original : Shivers
Réalisé par: David Cronenberg
CANADA - 1975

Avec: Paul Hampton, Joe Silver, Lynn Lowry...















Un jeune couple visite un ensemble immobilier qui s'avere tres particulier. En effet, ils sont temoins de crimes abominables. Ils apprennent qu'un docteur attaché ( attention, c'est pas mon pote le Dr Zomblard, lui il a pas besoin d'attacher....)  au complexe immobilier met en pratique certaines theories du IIIéme Reich sur la sexualite.....



Lien(s) :


Pass : chourave
 Liens provenant de l'UFSF, proposé et uploadé by : Le concombre masqué

INFOS SUR LE DL :
Qualité : DVDRip
Format : avi
Langue : FRANCAIS
Sous-titre : AUCUN


Le petit plus du Dr Zomblard : L'un des premiers films de Cronenberg. Assez fascinant car il touche a beaucoup d'interdits (horreur, sexe, violence, absence de morale...... Cronenberg a du faire face plus tard à la censure, film intemporel !! Même si Cronenberg avait signé ce film sous un pseudo, il aurait été démasqué tout de suite. Impossible de ne pas reconnaître sa patte tant ce film explore tous ses thèmes préférés : folie dans une communauté restreinte, perversion, infection... tout est là !

Un peu vieilli peut-être mais donnant contre toute attente un charme désuet à ce film, ce qui en renforce la portée. Les acteurs sont tous très bons (mention spéciale pour Allan Migicovsky) ils donnent de la texture à l'histoire et si au départ on pouvait douter de la crédibilité du sujet (un parasite sexuel s'en prenant tour à tour aux habitants d'un immeuble résidentiel tout neuf, tout propre) après avoir vu le film, plus de doute : c'est réussi.
(par Arkana)

6 commentaires:

  1. j'aurais bien aimée être le parasite sexuel de Barbara Steele (un de ses roles le plus torride)!!!!!
    Puis l'année d'après il prend comme héroïne Marylin Chambers connue pour son numéro de trapèze dans "derrière la porte verte" pour "Rabid".....:)

    RépondreSupprimer
  2. Très bon film touche à tout(c'est le cas de le dire...)et subversif.
    Je le reverrai avec grand plaisir.
    Bravo pour tes posts ; les petits plus du docteur font partie de mes petits plaisirs quotidiens...
    seb242

    RépondreSupprimer
  3. Merci à toi et à ceux qui me suivent dans cette aventure !

    RépondreSupprimer
  4. J'arrive bien à la bourre pour le dire, mais j'ai bien apprécié ce film.
    La publicité pour l'immeuble résidentiel au début est à mourir de rire.

    Merci aux admins et aux uploadeurs

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de le revoir, c'est un régal, j'adore! J'avais un faux souvenir où le gardien se faisait dévorer mais non, il se fait bisouter ! (par une gamine). Oser sortir un truc pareil en 1975 quel courage... J'avais dit subversif dans un com' en 2012 et c'est bien le mot qui me revient aujourd'hui ; j'ai lu quelques critiques dessus et certains y voient un parallèle évident avec le sida.Soit... Plus marrant d'autres voit le parasite comme un croisement entre une bite et une crotte (franchement Cronenberg a bien étudié son sujet car certains parasites ressemblent carrément aux siens!) .Là où je tilte c'est avec le synopsis que tu proposes: "le docteur(...) pratique certaines théories du III reich sur la sexualité" : what ??? n'étant pas très pointu en fascisme si quelqu'un peut m'éclairer! Je me demandais aussi, pour rebondir sur le com' de "Sy-Ghud", si en 1975 la description de l'immeuble apparaissait ironique aux spectateurs...On pourra revoir une scène mémorable de désirs exacerbés collectif dans (n'importe quel porno oui je sais) "le parfum", adapté d'un excellent roman de Suskind où le héros distille l'odeur de jeunes vierges magnifiques, constituant un parfum inhibant toute retenue sexuelle et exacerbant le désir au maximum (comme les animaux que deviennent les infectés de Cronenberg et que nous sommes tous un peu...).Pour conclure, un prof de bio nous avait demandé un jour quelle était la substance la plus puissante de l'univers? pour lui il s'agissait des hormones, nous poussant coûte que coûte à se multiplier...

    RépondreSupprimer
  6. Pour répondre à Frankeln' (c'est un peu tard je sais) moi j'ai bien flashé sur Lynn Lowry: en regardant sa filmographie je me suis rendu compte que c'est une folle du genre (de l'horreur, pas du sexe!)

    RépondreSupprimer