mercredi 8 août 2012

THE METEORS Vs THE CRAMPS







Alors voila, nous y sommes !!
Voici les 2 plus grands groupes du genre à savoir













Oui mais voila, êtes vous pro-Meteors ou pro-Cramps ? USA ou UK ? Human fly ou Teenager from outer space ? Interior ou Fennech ???? Bref, et bien moi je vais vous répondre de suite : Aucune importance ! ces 2 groupes représentent à eux seul LA REFERENCE en terme de pshychobilly. Ok me direz vous et bien il désormais temps de se faire une idée ( pour ceux qui seraient restés coincés dans leur bunker souterrain trop longtemps....) sur ces 2 formations en vous proposant 1 album de chaque formation :
Gravest Hits (and Psychedelic Jungle) (1979) pour les Cramps et In Heaven pour les Meteors.

The Cramps

L’histoire des Cramps est l’histoire du couple que forment Lux Interior et Poison Ivy : le groupe trouve son origine dans leur première rencontre en 1972, à Los Angeles, lorsqu' Erik Lee Purkhisher prend en auto-stop Kristy Wallace. Ils se découvrent une passion commune pour la sous-culture des 45 tours rock 'n' roll rares et obscurs, les films de série B et tout ce qui est trash, bien avant que cela soit à la mode.

Fatigués des insultes des hippies du voisinage chaque fois qu’ils sortent en ville, ils décident de retourner à Akron, où Lux a passé toute son enfance. Depuis Akron, ils font souvent neuf heures de route vers New York pour voir les Ramones en concert au CBGB, club aujourd'hui mythique de New York et berceau du mouvement punk. Ils décident de former The Cramps, choisissant ce nom parce qu’il évoque la douleur violente.

En septembre 1975, ils font le grand pas et déménagent à New York où Lux travaille chez un disquaire et Ivy dans un club. Le collègue de Lux, Greg Beckerleg, partage par coïncidence les mêmes goûts bizarres et il est né le même jour qu’Ivy. Les trois sont faits pour s’entendre. Lorsque Greg entend parler du projet « Cramps », il demande à en faire partie. Le lendemain il revient avec une guitare d’occasion dont il ne sait pas jouer, et le pseudonyme de Bryan Gregory. Il leur manque un batteur, problème que Bryan résout rapidement par un coup de fil à sa sœur Pamela. Celle-ci se propose pour le poste, même si elle n’a aucune expérience en la matière, et se joint au groupe sous le pseudonyme de Pam Balam.

Le fait que les Cramps n’aient pas de bassiste attitré attire l’attention à leurs débuts. En fait, bien souvent, Bryan Gregory joue des parties de basse à la guitare six-cordes. Pam Balam jette l’éponge peu après, durant l’été 1976. Elle est remplacée par Miram Linna.

Le premier concert des Cramps a lieu au CBGB le 1er novembre 1976, en première partie de The Dead Boys. Par inexpérience, ils équipent leurs guitares de cordes neuves et jouent donc désaccordés. Le patron du CBGB leur interdit alors de remonter sur scène. Les concerts suivants au Max Kansas City, autre club mythique de New York, se passent mieux et leur attirent la sympathie des Ramones qui leur permettent de revenir jouer au CBGB......

Lux Interior meurt le 4 février 2009 à 4 h 30 du matin, heure locale, au Memorial Hospital de Glendale, en Californie, sans doute en raison de problèmes cardiaques déjà connus. Il avait 62 ans. Fin de l'histoire.....






The Meteors

Bien que les origines du psychobilly soient contestables, The Meteors se considère comme le premier et le seul « pur » groupe de pyschobilly. Les fans du groupe sont connus pour utiliser le slogan "Only the Meteors are pure psychobilly" (souvent raccourci par "OTMAPP") comme cri de ralliement.

The Meteors a commencé à jouer en 1980 avec P. Paul Fenech (guitare et Chant), Nigel Lewis (contrebasse), et Mark Robertson (batterie). Fenech et Lewis jouaient dans un groupe de rockabilly, mais ont quitté leur groupe de départ, Raw Deal, dans le but d'expérimenter un nouveau genre de musique qui mixait des paroles horrifiques et s'inspirant de la science-fiction avec un mélange de punk rock et de rockabilly. Plus tard, ce genre fut appelé psychobilly.

The Meteors a joué pour la première fois durant la "Rockabilly Night" au Sparrow Hawk, salle située au nord de Londres, mais après avoir été harcelé à cause de leur style vestimentaire "punk", ils ont décidé de commencer à jouer uniquement dans des concerts rockabilly. Ils ont engendré un public fidèle appelé "The Crazie" qui a inventé son propre style de dance nommée "Going Mental", un mélange de dance et de mosh.

Celle-ci fut renommée plus tard "wrecking", et est restée ancrée dans la scène psychobilly jusqu'à nos jours. Couplé avec le rituel de P. Paul Fenech qui consistait à cracher du sang pendant les concerts, la plupart des clubs pensaient que le groupe était dangereux et refusait de les laisser se produire. The Meteors a alors commencé à jouer dans des clubs "punk-rock" aux côtés de groupes punks tels que Anti-Nowhere League et UK Subs. Cependant, contrairement aux groupes punks, ils ont insisté pour que leurs shows soient « un lieu sans politique ni religion » dans le but de prendre du bon temps plutôt que de provoquer des bagarres entre les fans. En raison du culte qui les entoure, The Meteors produit un film appelé Meteor Madness à la fin des années 1980 avec le comédien Keith Allen. Il est sorti dans le même package que le film ska two-tone. Le film comprend quatre chansons, qui sortent sur le premier vinyle du groupe. En août 1981, le groupe signe sur Island Records et enregistre son premier album, "In Heaven".

Depuis, The Meteors a changé de line-up de nombreuses fois, P. Paul Fenech est en effet le seul membre restant du groupe d'origine. Le line-up actuel inclut maintenant Mark Burnett à la basse et Wolfgang Hordemann à la batterie. Ils ont sorti dix-huit albums officiels sans compter les singles et les nombreuses apparitions dans des compilations. Ils continuent à enregistrer dans leur propre studio et à faire des tournées au Japon, en Amérique, en Europe et en Scandinavie.

P. Paul Fenech a aussi sorti de nombreux albums solo et joue dans un groupe parallèle, The Legendary Raw Deal, nommé ainsi d'après son premier groupe. Nigel Lewis et Mark Robertson ont continué de jouer ensemble dans The Escalators, un groupe de rock psychédélique, puis dans The Tallboys, un groupe de rockabilly plus connu pour avoir enregistré le morceau "Take a Walk" pour la bande originale du film Le Retour des morts-vivants.





In Heaven (1981)


4 commentaires:

  1. Pour moi yapa photo "The cramps" haut les deux mains......à tous les niveaux.


    la dernière fois que j'ai vu un vrai groupe de rock & roll digne de ce nom :

    http://www.youtube.com/watch?v=u783iJbDwNs

    j'insiste:

    http://www.youtube.com/watch?v=9iLnhGapH5A&feature=related

    RépondreSupprimer
  2. Perso c'est les Cramps même si je ne crache sur les Meteors.
    En tout cas merci pour les rip ça m'évite d'user mes vinyls. ;)
    Et ouep les nippons ont toujours été des barges dans le punk et ses dérivés, au sens large du terme.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime assez bien Mad Sin bon groupe teuton fin années 80 ( entre autre of course de cheval)

    RépondreSupprimer