lundi 19 novembre 2012

HUMAN CONTAGION

Titre original : devil's playground
Réalisé par : Mark McQueen
UK - 2010

Avec : Jaime Murray, Danny Dyer, Shane Taylor 














Résumé :
A Londres, dans un futur proche, les industries pharmaceutiques NEWGEN lancent un nouveau
produit : le RAK-295. Ce nouveau stimulant et accélérateur de performance cause pourtant
des changements physiques et des allergies dramatiques aux 30.000 cobayes ; seule Angela
Mills en sort indemne. Alors que le monde succombe à une invasion de ces nouveaux zombies,
Cole, mercenaire endurci, est engagé par les laboratoires NEWGEN pour retrouver Angela,
détentrice de l'antidote pour empêcher la fin de l'extinction de l'homme...





Quelques Liens Trouvés On Ze Oueb :



INFOS SUR LE DL :
Qualité : DVDRip
Format : avi
Langue : Français 
Sous-titre : Aucun



Le petit plus du Dr Zomblard : Pas eu le temps de le mater donc une critique que j'ai trouvé interessante :
(par Bzittt, chez horreur.net) : 

L'Angleterre prolixe en film de Zombie en tout genre ces dernières années remet le couvert avec ce "Devil's playground" bien que dans le cas de ce dernier on parlera plutôt d'infectés que de zombie à proprement parlé.

Une mise en garde s'impose avant de rentrer dans le vif du sujet, j'avais commencé à regardé ce "devil's playground" en vf et au bout de 10 minutes exaspérée par les doublages j'ai switch pour la vost, force est de constater que les doublages français ne sont pas seulement abominable c'est un véritable sabotage, on a carrément pas l'impression de regarder le même film. Si vous vous décidez à regarder ce film préférez VO.
Pour le reste d'un point de vu technique pas grand chose à redire une mise en scène et une réalisation soignée, des maquillages et sfx convaincants, des acteurs crédibles. Du coup comme tout est propre on à l'esprit libre pour se concentrer sur le scénario.

Et malheureusement c'est là où le bas blesse, si devil's playground part d'un postulat qui m'intéresse toujours particulièrement, les dérives des recherches pharmaceutiques et les moyens que ces grosses firmes emploient à couvrir leur bévue, le film reste en surface et ne s'en servira que comme prétexte à une course folle. On regrettera aussi les trop nombreux clichés, le tueur professionnel en quête de rédemption, la nana immunisée qu'il faut sauver à tout prix, les infectés qui ont peur de l'eau ....etc, tout ça c'est du déjà vu.
Celà dit les rapports que les survivants entretiennent entre eux ne sont pas inintéressants et le rythme est suffisamment soutenue pour tromper l'ennui.

Un constat en demi teinte donc, devil's playground aurait pu être un grand film en fouillant son sujet et il en avait les moyens, il se contente malheureusement d'être un film d'action/horreur divertissant à l'originalité discutable.

2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ce film, plutôt bien ficelé, comme souvent les productions Anglaises frappées du sigle "Biohazard" (28 Jours + Tard, 28 Semainess + Tard ..)

    RépondreSupprimer
  2. Pas d'humour british ici, bien que le scénario fasse un peu rigoler (les 30.000 cobayes du supplément énergétique se transforment en zombies pile après 30 jours !) ; le personnage principal joue les rambos et les clichés des personnages sont légion. Du coup malgré l'action bien présente et des maquillages corrects on n'accroche qu'à moitié...dommage. Je vous conseille donc de vous limiter au redbull et à la juvamine (pour ce qui est légal !) . En fait le supplément est surtout efficace une fois zombie : survitaminés, on dirait des adeptes du yamakasi !

    RépondreSupprimer