mercredi 20 mars 2013

LE SURVIVANT

Titre original : The omega man
Réalisé par : Boris Sagal
USA - 1971

Avec : Charlton Heston, Anthony Zerbe, Rosalind Cash
Paul Koslo, Eric Laneuville, Lincoln Kilpatrick















Résumé :
Une guerre sino-russe provoque une épidémie qui décime la population mondiale et
laisse les survivants mourir à petit feu, atteints d'une photophobie et d'une
dégénérescence des tissus. Le colonel Robert Neville, biologiste de l'armée a
été épargné grâce au vaccin expérimental qu'il s'est inoculé. Il arpente les rues
de Los Angeles, vivant le jour en pillant les magasins abandonnés et se barricadant
la nuit dans sa maison transformée en forteresse où de puissants projecteurs tiennent
éloignés les malades noctambules.





Pour acceder aux liens :
 
ICI

ou
 
LA




INFOS SUR LE DL :
Qualité :  DVDRip
Format : .avi
Langue : Fr
Sous-titre : Aucun



Le petit plus du Dr Zomblard : Film désormais cultissime ce SURVIVANT est le deuxième long métrage adapté du roman «Je suis une légende» de Richard Matheson. Le premier étant THE LAST MAN ON EARTH (1961) avec Vincent Price ( Dans cette version le héros luttait contre des vampires). Dans ce film on y voit l'un des derniers hommes sur terre tenter  de trouver l'antidote au virus qui a transformé presque tous les habitants de la planète en monstres tenant autant du zombie que du vampires ( des Zompires ????)

Le film, tourné au début des années 70 (en pleine crise du Vietnam et de la contestation hippie) s'inscrit dans la mouvance des films d'anticipation de cette décennie qui stigmatisaient des peurs concernant la surpopulation (SOLEIL VERT), le progrés technoloqique (MONDWEST...), l'épuisement des ressources naturelles (SOLEIL VERT, toujours...), l'écologie (SILENT RUNNING, NEW YORK NE REPOND PLUS...), le danger atomique et épidémiologique (APOCALYPSE 2024, LE SURVIVANT...) ou encore
le vieillissement de la population (L'AGE DE CRISTAL, ZARDOZ...). Il est étonnant d'ailleurs de remarquer qu'aujourd'hui la plupart de ces questions sont toujours d'actualité.

LE SURVIVANT participe au pessimisme ambiant de cette époque en présentant un monde détruit par les exactions de l'homme, un monde divisé en deux : d'un coté, l'humanité avec son arrogance progressiste personnifiée par Charlton Heston, de l'autre, une communauté de survivants réduits à vivre dans l'obscurité et l'obscurantisme (la Famille arbore les apparats d'un dogme religieux pratiquant l'autodafé et éliminant systématiquement tout ce qui est rattaché à l'humanité) chacune des deux parties trouvant sa raison d'être en combattant l'autre.

La vision mémorable de Los Angeles dévastée tandis que Heston conduit dans les rues jonchées d'épaves et de cadavres a beaucoup contribué au succès du film qui est rapidement devenu film culte et classique du film de science-fiction post-apocalyptique. La menaceréaliste et rarement égalée du fléau bactériologique reste encore aujourd'hui une crainte très présente dans nos esprits. 40 ans aprés sa sortie dans les salles LE SURVIVANT reste un fleuron du film d'anticipation. (Source : (Condensé) Devil dead : Laurent Marty)

7 commentaires:

  1. Il est super ce film...La scène finale façon "Jésus-Christ" m'a laissé perplexe...
    seb242

    RépondreSupprimer
  2. "l'humanité avec son arrogance progressiste personnifiée par Charlton Heston"
    Président de la NRA (Association nationale des armes à feu)sans parler de ses grands amis Reagan & Bush family etc...et son engagement contre l'avortement.
    Perso je trouve que c'est une insulte au chef d'oeuvre original de Matheson de 1954(qu'il faut absolument lire!!!);pas plus inspiré que la grotesque version avec Will Smith .
    Un film de paranoique à la morale sous jacente plutot douteuse à la gloire du matérialisme.
    Reste les scènes d'apocalypse et ces créatures de la nuit à pisser de rire....

    http://philitt.wordpress.com/2013/01/15/je-suis-une-legende-double-trahison-cinematographique/


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec toi concernant Charlton Heston. Au dela de ça cette adaptation a quand même marqué une génération de cinéphiles ( ou de télemaniaques car trop jeune pour le voir à l'époque au ciné.) et même si effectivement les "Zompires" de la famille peuvent peut-être faire rire aujourd'hui ça reste un grand film des 70's.

      Supprimer
    2. Pas pour moi,t'es sur que tu confonds pas avec "Dawn of the Dead"^^
      Le principal c'est que tout le monde reste libre de son plaisir et de son jugement personel.
      Entre nous j'ai pas craché sur le DVD a 2€ (le juste prix)
      Et je me regale de choses bien pire.....héhéhé


      Supprimer
  3. qu'importe que charlton soit gâteux, c'est comme clint eastwood, est ce que parce que l'age les emmène vers le réac, qu'il faut bruler leurs films? l'autodafé c'est triste! The omega man est un film immense, un point c'est tout.

    RépondreSupprimer
  4. FILM à recommander bien qu'il ait des défauts, c'est un drame sur fond de SF, des longueurs parfois mais la tension est quand même là, et prenante...

    RépondreSupprimer
  5. Un petit plaisir de cinéphile, les vampires-zombies en mode "secte extrémiste" sont quand même bien rigolard, mais il y a des scènes bluffantes encore aujourd'hui. C'est tout de même la version la plus respectable de la nouvelle, même si beaucoup d'éléments sont différents.

    RépondreSupprimer