samedi 2 mars 2013

OTTO

Titre original : Otto; or, Up with Dead People
Réalisé par : Bruce LaBruce
Canada - 2008

Avec : Jey Crisfar, Marcel Schlutt, Guido Sommer, Christophe Chemin

















Résumé :
Un jeune zombie prénommé Otto erre sur une route isolée, sans savoir ce
qu'il fait là, d'où il vient, ni où il va. Il y a quelque chose d'étrange
avec Otto. Il semble être sans-abri, se réfugie dans un parc d'attractions
abandonné et ne dort jamais. Il a aussi un trouble de l'alimentation :
il a une aversion pour la consommation de chair humaine. C'est un
zombie avec une crise d'identité. Après avoir fait du stop jusqu'à
Berlin, il rencontre une cinéaste underground, Medea Yarn, qui décide
de réaliser un documentaire sur lui. Parallèlement à ce projet, Medea
tente de terminer un long-métrage intitulé Up with Dead People, film
zombie épique, politique et porno sur lequel elle travaille depuis
des années. Elle convainc la star du film, Fritz Fritze, d'héberger
chez lui le fragile Otto. Lorsque Otto découvre dans sa poche un
portefeuille contenant des informations sur son passé d'avant sa
mort, des souvenirs de sa vie commencent à remonter à la surface...






Merci Muad !!!!!

INFOS SUR LE DL :
Qualité : DVDrip
Format : .avi
Langue : Anglais
Sous-titre : Français

Le petit plus du Dr Zomblard : Pas vu, pas pris, donc une critique trouvée sur le net en provenance du Blog des DVDpasChériens :

"En tant qu'amateur de films d'horreur, il m'a paru naturel de m'intéresser aux deux films de Bruce LaBruce ("Hustler White", "The Raspberry Reich"), "Otto; or up with dead people" et "L.A. Zombie", une sorte de diptyque mettant en scène des zombies et cela même si le réalisateur canadien signe des films destinés avant tout à un public homosexuel"

http://blog.dvdpascher.net/index.php/b/2012/06/02/otto_or_up_with_dead_people_la_critique]

10 commentaires:

  1. Il à l'air bien trash celui-ci c'est un film canadien en général ce sont de bons films.

    Merci Anacho

    RépondreSupprimer
  2. Merci ; cependant le lien qui mène vers turbohit donne: "File was not found. It could possibly be deleted"...zut alors!
    Merci pour tout Anacho

    RépondreSupprimer
  3. Fichtre, je cherche à le télécharger depuis un moment, mais tous les liens que je trouve sont morts...et celui-ci aussi. Triste monde tragique. :(

    Au passage, très chouette blog et merci pour tout les films proposés, c'est génial ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci et bienvenue à bord !!! bon, je vais pousser mes recherches pour trouver un lien valide.

    RépondreSupprimer
  5. ce n'est pas un grand film, sauf peut etre pour les inconditionnels de Bruce La bruce, le benazeraf du gay porn. Mais il a tout à fait sa place dans le rayon zombie. J'en profite pour offrir remerciements et félicitations pour ce blog coupablement jouissif et i innocemment obsessif. More brains....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, il est vrai que je pensais trouver des liens facilement pour ce "petit film mais la mission s'avère plus difficile que prévue, a part des liens torrents mais pas trop spécialiste.....
      @+

      Supprimer
  6. Nouveau lien opérationnel !! youhou !!

    RépondreSupprimer
  7. Yay merci ! Bon du coup j'ai vu le film entre temps et euh, je sais pas trop quoi en penser, génie queer ou bouse porno gay ? sais-pas-trop. :|

    RépondreSupprimer
  8. Avec sa musique bizarre (on pourra reconnaître Cocorosie à plusieurs reprises), ses plans recherchés et ses réflexions profondes sur notre société consumériste Otto commence presque comme un film d’auteur. Et puis, et puis…un homo en pénètre un autre par les entrailles ! L’orientation sexuelle du réalisateur ne fait donc aucun doute, il faut juste savoir que vous avez affaire à de l’érotico-porno-zombie-gay…Malgré le côté un peu cheap du film les interventions comiques et théâtrales de la réalisatrice sont divertissantes et j’ai trouvé tout aussi amusant la façon de filmer sa compagne en noir et blanc/muet. Des allers-retours entre fiction et réalité finissent de classer Otto (dont on joue sur son état entre zombie et pathologie) en film-expérience… « J’adore les anniversaires, ils nous rapprochent tous les ans un peu plus de la mort »…Merci Anacho !

    RépondreSupprimer