lundi 9 septembre 2013

LES CHRONIQUES DE TECHERNOBYL

Titre original : Chernobyl Diaries
Réalisé par : Bradley Parker
USA - 2012

Avec : Jesse McCartney, Jonathan Sadowski, Olivia Taylor Dudley






Six jeunes vacanciers en quête de sensations fortes engagent un 
guide pour une « expérience extrême ». Ignorant les mises en garde, 
l’homme les conduit dans la ville de Pripyat, toute proche de Tchernobyl. 
Vingt-cinq ans plus tôt, lorsque le réacteur a explosé, la ville avait 
été désertée dans l’urgence. Après une brève exploration, le petit 
groupe se retrouve piégé dans la ville fantôme. 
Et ils ne sont pas seuls…



Un lien trouvé pour vous on ze oueb :


Dvdrip - Avi - fr







Le petit plus du Dr Zomblard : Bon, ça passe pas 3 pattes à un canard, même si ceux qui squattent à  Pripyat en ont bien trois (voir plus si affinités). Censé foutre les jetons ces Chroniques de Tchernobyl ne m'ont provoqué que de legers frissons et encore avais-je laissé la fenêtre ouverte ? - Dommage car l'idée de base reste assez originale, ça se laisse quand malgré tout regarder ....

4 commentaires:

  1. Oui l'idée est bonne , étonnant qu"elle n'ait pas été exploitée avant, du moins à ma connaissance ...
    Le film me tente bien ,reste à voir comment c'est fait car par manque de moyens ou d'imagination certains réalisateurs n'hésite pas à massacrer ce qui aurait pu être un bon film.
    Bref, merci Anacho !

    RépondreSupprimer
  2. Pour moi, c'est du très bon. Pour sûr, ce film ne se hissera pas au PantheonZombie de ce blog. Il nous fait néanmoins passer un bon moment.

    RépondreSupprimer
  3. Le pire dans le film ce sont les jeunes qu'on nous présente au début : ils sont beaux, ils sont "cool", ils sont drôles (si si) et ils adorent voyager...pfff les clichés d'emblée...sinon quelques bons moments de tension et une idée accrocheuse. Mais comme on ne voit rien (puisqu'il fait noir et qu'on ne voit pas un seul mutant de près) ça finit par lasser ; dommage.
    Comme j'ai plus flippé avec les chiens je me disais qu'il faudrait refaire le film avec finalement que des prédateurs naturels (alors qu'on s'attendrait tout le tant à voir débarquer des mutants-zombies) : heureusement que je ne suis pas réalisateur! merci pour le film...
    seb242

    RépondreSupprimer
  4. pardon : "tout le temps" ...orthographe

    RépondreSupprimer