dimanche 15 septembre 2013

MUTANTS

Titre original : Mutants

Réalisé par : David Morley
FRANCE  - 2009

Avec : Nicolas Briançon, Marie-Sohna Condé, Dida Diafat, Luz Mandon, Francis Renaud, Hélène de Fougerolles









Un virus a ravagé le monde, contaminant la population.
Un couple, Marc et Sonia, cherchent un refuge pour échapper à
des créatures affamées.
Ensemble, ils vont lutter pour leur survie…













Un lien trouvé pour vous on ze oueb :




DVDRip - Avi - Français





Le petit plus du Dr Zomblard : Après Morsure, court-métrage réalisé en 2008, Mutants est donc le premier film de David Morley. "28 jours plus tard" et "La Mouche" (Cronenberg) sont à l'évidence la source d'inspiration pour ce film d'infectés à la française, d'ailleurs le réalisateur ne s'en cache pas. De bonnes scènes gore, un scénar carré, du rythme et un carnage final impressionnant, moi je dis vive la france !!!!! (Pour ceux que ça interesse, j'ai trouvé le DVD en solderie à 1.50 €......)
La critique de devildead

5 commentaires:

  1. Je rejoint Anacho, très bon film, je vous le conseille.

    RépondreSupprimer
  2. Démonstration est faite que les zombies de chez nous n'ont rien à envier à ceux de chez les autres ! Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Hyper mal accueilli lors de sa sortie (si ma mémoire ne me joue pas de tours) alors que c'est une vraie réussite ! jettez-vous dessus ! merci au zomblard, toujours impec' !!!

    RépondreSupprimer
  4. Un film d’horreur avec Hélène de Fougerolles ? Et pourquoi pas des mutants-taupes avec Yolande Moreau? ;) .Soyons honnêtes, le film commence mal avec une fille en fuite sur la route qui se fait écraser par une ambulance: non, monsieur Morlet (pardon "Morley" ça fait plus classe internationale, et "Mords-les" c'était bien aussi ?) : le corps humain n'est pas un ballon de baudruche remplie de sang! Une scène qui passait bien dans cabine fever 2 mais beaucoup moins ici puisqu'il ne s'agit pas d'une comédie.Et puis il y a la flic bourrine, on est trop content de ne pas se la farcir longtemps: on se croirait dans un téléfilm du service public...Ensuite le film prend une tournure assez inattendue, osée et à saluer : la lente progression de l'infection et la psychologie qui va avec. Bravo et cocorico pour le travail de maquillage parfaitement crédible, du grand art! En fin de métrage, retour à l'action zombiesque plus "classique" mais bien orchestrée. Au final, oui, un film français efficace, surprenant et plutôt réussi: bis !
    Merci Anacho...

    RépondreSupprimer