vendredi 22 novembre 2013

LA MORTE VIVANTE

Titre original : La morte-vivante
Aka : The Living Dead Girl, Zombie Queen,
Réalisé par : Jean Rollin
France - 1982

Avec : Marina Pierro, Françoise Blanchard, Mike Marshall






Une fuite de déchets toxiques entreposés dans des sous-sols proches
d'une crypte provoque la résurrection d'une jeune châtelaine,
décédée deux ans auparavant.Dès son réveil, elle tue deux ouvriers
venus profaner sa sépulture puis quitte les souterrains pour retourner
« vivre » dans son château. Après avoir erré dans les nombreuses pièces
de l'édifice, à la recherche de ses souvenirs, elle réalise qu'elle aura
besoin de sang humain pour subsister. Seule son amie d'enfance, avec qui
elle avait conclu un pacte, sera en mesure de l'aider...









Lien provenant de l'UFSF :



MP : UFSF

DVDRip - Avi - Français






Le petit plus du Dr Zomblard : La Morte-Vivante nous conte l'histoire de Catherine, morte depuis quelques années mais ramenée à la vie à cause de pilleurs de tombes peu habiles.D'emblée, Rollin pose son univers spécifique avec cette crypte filmée en décor naturel (une gageure de nos jours). La menace toxique, fait souvent évoqué à l'époque au cinéma, sert d'explication à la résurrection de l'héroïne, et permet ainsi à Rollin d'explorer un nouveau personnage horrifique : le mort-vivant. Il est vrai que George Romero avait changé le visage du monstre de film d'horreur dès 1968, avec La Nuit des Morts-Vivants. Toutefois, il y a de grandes différences entre le zombie de Romero et celui de Rollin. En effet, cinéaste surréaliste par excellence, Rollin ne pouvait donner qu'une vision personnelle décalée du mythe de zombie. Une fois ressuscitée, La Morte-Vivante s'avère surtout être une jeune femme sans repères, isolée dans un quotidien qui l'a rejeté depuis longtemps, sorte d'Alice au pays des horreurs.
Pour lire la suite c'est ici : horreur.net

4 commentaires:

  1. Je l'ai déjà, et j'ai bien aimé... surtout qu'une partie du film est tournée (je crois) à Châtillon-sur-Seine, où j'ai travaillé un an !! Et chaque fois que j'y passe, je pense à ce film... merci de le proposer en tout cas !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci également, pour cette œuvre de Rollin, je l'ai visionner, il y'a pas longtemps de ça, ainsi que "Les raisins de la mort" et "Requiem pour un vampire" les originaux dans un magnifique transfert Bluray de chez Redemption.

    Franchement, je me suis vraiment régaler, j'aime le petit cinéma Français, malgré ses quelques déceptions. Mais ça n'enlève pas que j'ai tout même une préférence pour le cinéma transalpin. Un film que j'apprécie et que tu n'as pas proposé ici se sont "Les démoniaques" si tu as l'occasion, regarde-le, il vaut le détour !!. ;)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce Jean Rollin qui mélange fantastique et érotisme avec une touche de gore très bienvenue...belle réalisation et ambiance envoûtante bien que tout cela reste très "cheap" et l'histoire trop répétitive et simplette.
    Il y a bien quelques similitudes avec l'atmosphère des films italiens (par exemple "une vierge chez les morts-vivants" (sans morts-vivants d'ailleurs et plutôt incompréhensible ) de Jess Franco) , enfin je suis moins spécialiste que seb...
    pour celui ci faut aimer la french touch quoi!
    seb242

    RépondreSupprimer
  4. La french touch. Oui, il est vrai que j'ai une préférence pour les raisains de la mort, plus "zombiesque", je dirai même que c'est notre 28 jours plus tard 24 ans plus tôt, mais il faut quand même admettre que ce living-dead girl est d'une assez bonne facture pour un film soi disant bis. et tien, pendant que j'suis : Merci les Seb(s) !!!!!
    @+

    RépondreSupprimer