mercredi 12 février 2014

DARIO ARGENTO

LES MAITRES DE L'EPOUVANTE 
DARIO ARGENTO

Genre : Documentaire
Durée : 57min
Date de sortie : 2003






Documentaire revenant sur la filmographie du maître du Giallo, avec de nombreuses interviews d'Argento lui-même, de ses collaborateurs ( Asia Argento, Jessica Harper...) et amis (John Carpenter, Georges Romero).
Ce documentaire est ponctué d'extraits de films et revient sur le tournage du Sang des innocents.




Re-up en provenance de T411
Uploadé par albertjeanjean


Si MP demandé : ANACHO

DVDRiP - MP4 - Anglais sous-titré  - 623 Mo




Le petit plus du DrZomblard : En l'an 2000, la compagnie de production britannique CreaTVty propose trois documentaires, chacun durant environ une heure, dédiés à des réalisateurs fameux du cinéma d'épouvante, à savoir Mario Bava, John Carpenter et Dario Argento.

Chacun est constitué par des interviews nouvelles recueillies auprès de leurs collaborateurs, de leurs admirateurs les plus célèbres ou de "spécialistes". Ces interviews sont ponctués d'extraits de films et de tournages. 
Ces films ont d'abord été diffusés à la télévision, notamment en France sur des chaînes câblées spécialisées dans le cinéma. Puis, l'éditeur français One plus One a l'excellente idée de les réunir tous les trois dans un seul et même coffret, nommé LES MAÎTRES DE L'ÉPOUVANTE - Ce troisième et dernier disque est dédié à Dario Argento. 

Le réalisateur de SUSPIRIA y intervient, ainsi que nombre de ses proches (Daria Nicolodi, Claudio, Fiore et Asia Argento...) et de ses collaborateurs, comme les acteurs Michael Brandon (QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS) et Jessica Harper (SUSPIRIA). 

Ses amis américains George Romero et John Carpenter sont aussi de la partie. A nouveau, le film commence selon une trame biographique linéaire, qui se distend toutefois à partir d'INFERNO. Par la suite, les film sont survolés, à moins que des intervenants proches du titre soient loquaces (Romero et Tom Savini pour DEUX YEUX MALÉFIQUES, par exemple).

Le film se termine, en tout cas, par de nombreuses images de tournage du SANG DES INNOCENTS, et une étude assez intéressante des méthodes de travail de Dario Argento. Si l'on n'est pas obligé d'adhérer aux "analyses" et aux rapprochements oeuvre-biographie opérés par les journalistes Maitland McDonagh et Alan Jones, il n'empêche que ce document contient son lot d'informations et de témoignages intéressants.
(source T411)

5 commentaires:

  1. Merci Anacho, je me laisse tenter. j'ai tellement aimé le cinéma d'Argento et je trouve tellement pitoyable ce qu'il est devenu aujourd'hui (depuis 20 ans qd même!). C'est triste. je sens que je vais me faire du mal. Le Sang des innocents, je l'avais vu en avant première, je crois avec le maestro ds la salle (il était tt le temps fourré à Paris), je voulais y croire, j'ai marché au moins pendant les 20 premières minutes (Goblin, Max von Sidow, waouh!), hélas il fallait vite se rendre à l'évidence de la bouillie que c'était.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis un grand admirateur du bonhomme, Un des Géants du ciné-bis, donc, je prends, impossible pour moi de passer à côté. Merci Anacho ;)

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ce tres bon doc!!

    RépondreSupprimer
  4. Merci aussi ; un très bon doc en effet ; les intervenants ne sont pas bidons ! On se replonge avec plaisirs dans ces vieux chefs-d'oeuvre...Pour rebondir sur les propos d'Ogareff, force est de constater que le génie s'est un peu dissipé aux fils des ans. En 2009 il a eu "Giallo" qui m'a épouvanté, mais pas dans le bon sens du terme !!! Dans le même genre Tobe Hooper et son "Mortuary": on croirait qu'il ne s'agit pas des mêmes personnes...

    RépondreSupprimer