jeudi 20 février 2014

Deathstalker 2

Titre original : Deathstalker II - Duel of the Titans
Réalisé par : Jim Wynorski
USA / Argentine - 1987

Avec : John Terlesky, Monique Gabrielle,
Toni Naples, John Lazar, Maria Socas
















Deathstalker tire Reena la voyante de quelques ennuis. Celle-ci le sollicite pour une tâche 
plus importante. Elle prétend être la Princesse Evie et que Jarek, un sorcier maléfique, l'a enlevée 
et clonée pour s'emparer de son royaume. Ensemble, ils se rendent à la forteresse
du sorcier pour rendre son trône à la princesse non sans faire face aux hommes de main de Jarek, à des
zombies et à de jolies amazones.



Un lien trouvé pour vous on ze oueb :


Le lien provient de (feu ?) télécheese, 
sous-titres maisons concoctés pas Celestron.
Version proposée en 16:9  DvdRip - VOSTFR




Le premier volet est disponible sur l'UFSF




Le petit plus du Dr Zomblard : Qu'est-ce qu'un film de "Sword and Sorcery" vient faire ici ? Pass'que y'a des zombies dedans mon bon mossieur !!!! Bon l'intrigue est convenue (trône usurpé, princesse en danger, méchants, héros ...) mais une serie B plus que sympathique avec des zombies disais-je mais également de superbes amazones, de l'humour, des combats plus que réussis, des décors kitchos (c'est un production Corman, faut pas l'oublier) cela n'empêche que vous passerez un bon moment et ce n'est pas Celestron
qui me contredira !


2 commentaires:

  1. Merci au zomblard pour ces putréfactions !

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas mon truc l'heroic fantasy et compagnie. Je n'en ai vu aucun depuis Conan le barbare (que j'ai revu plus tard : un super navet en fait !!!) et le seigneur des anneaux...Ben m'a foi c'est vrai que c'est débile mais sympathique : tout le monde sort de la douche (vous ne verrez pas une goutte de sueur, ni un ongle sale), les décors sont encore sous emballage plastique, les filles ont un superbe brushing (et sont canons) et le héros à une bonne gueule de tête à baffes. C'est frais comme une fleur de printemps...Concernant nos revenants on ne saura jamais s'ils aimaient la viande, dommage !
    Merci Anacho et Celestron

    RépondreSupprimer