mercredi 2 avril 2014

Death Warmed Up

Titre original : Death Warmed Up
Réalisé par : David Blyth
Australie / Nlle Zélande - 1984

Avec : Michael Hurst, Margaret Umbers, William Upjohn...

Hé, Roger j'peux pas aller en teboi comme as



















Sur une île isolée, un médecin fou* expérimente de la chirurgie
expérimentale au niveau du cerveau sur des cobayes humains.
Malheureusement, plusieurs de ses patients souffrent d'effets
secondaires liés à la chirurgie qui les changent en zombies meurtriers.
Sur l'île, arrive un groupe de jeunes en vacances. Dans la bande,
un jeune homme est venu pour régler ses comptes avec le médecin
qui, des années auparavant, l'avait hypnotisé et contrôlé pour
tuer son propre père...









Un lien trouvé pour vous en direct live from ze mumu's blog :






Whaaaaaaaaaa ! t'aurai pas du bouffer la dernière
danette chocolat ! j'vais t'crever enfoiré !!!
Chez nos amis Nippons ....



Le petit plus du Dr Zomblard : Pas encore visionné, cela dit, pour vous mettre dans l'ambiance voici ce que j'ai pu trouvé. Connu chez nous sous le nom des cerveaux mécaniques, ce  Death Warmed est un film donc australo-néo-zélandais à micro budget qui devrait ravir apparemment les fans de b-movies qui éclaboussent ! Un film sur un sujet sensible ( expériences sur des humains) mais un film  surprenant et assez rare. A vous les studios.

* Oui, j'ose encore : les savants sont toujours fous ou de Marseille.....

4 commentaires:

  1. Merci M; zomblard ! toujours du bon.

    RépondreSupprimer
  2. Très bon et très conseiller, je l'ai télécharger via l'UFSF lors de sa publication.
    Merci Anacho

    RépondreSupprimer
  3. J'avais la VHS René Chateau mais plus beaucoup de souvenirs ! je prends MERCI !

    RépondreSupprimer
  4. C’est un joyeux foutoir ce film, il y a une ambiance survoltée dans le labo de l’île (où ils sont tous fous) et notre blond peroxydé à fort à faire : ça gueule de tous les côtés (sirènes,bruits mécaniques, grognements, hurlements incessants des filles) ; on en sort complètement essoré ; l'ambiance lumineuse claustrophobique malsaine est travaillée et les effets sanglants à l’ancienne font du bien…Merci pour ce post innatendu

    RépondreSupprimer