mardi 21 octobre 2014

MISS ZOMBIE

Titre original : Miss Zombie
Réalisé par :Hiroyuki Tanaka (pseudo: SABU)
Japon - 2013

Avec : Ayaka Komatsu, Makoto Togashi, Toru Tezuka,Okito Serizawa





















Un médecin aisé, sa femme et leur fils reçoivent un jour une mystérieuse
cage avec, à l’intérieur, paisiblement assise, une morte vivante. Elle
est accompagnée d’une note d’instructions précisant « ne pas lui donner
de viande – peut devenir violente » et d’un pistolet au cas où la
créature s’en prendrait aux humains. Frottant et nettoyant sans
relâche, Miss Zombie devient rapidement la servante docile de
cette maison…




Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



 VOSTFR




Le petit plus du Dr Zomblard : Film étrange et minimaliste, un film sensible quoique assez lent, fans de head-shot, de tripaille et de cervelles moisies passez votre chemin ! plus d'infos ici : filmdeculte

3 commentaires:

  1. Ça a l'air étrange en tous cas. Merci pour cette nouvelle excursion dans le Zombieland...
    Et je vais pas perdre cette belle occasion de glisser un merci pour toutes les autres aussi.
    Longue "vie" au Doc Zomblard !!

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, tout comme ghost dog, ce film me semble étrange, voire même différent, je vais me laisser tenter. Merci Anacho

    RépondreSupprimer
  3. Surprenant ! Tout d’abord permettez-moi de préciser que ce film n’a rien à voir avec Madame de Fontenay (quoique son maquillage passerait facilement dans certaines productions des 80’s) ou l’élection estivale tant attendue du camping de l’escalivade. Non, malgré son titre prêtant plutôt à la comédie de campus, ici on n’est pas du tout dans un « fido » domestiqué mais dans quelque chose de bien plus sombre…Avec un superbe noir et blanc et une réalisation au cordeau, Tanaka ose la lenteur hypnotique, la quasi absence de dialogues et de bande son et introduit une dimension sociale et féministe assez touchante à son film. La « trouvaille » scénaristique du zombie faiblement contaminé et donc encore un peu humain lui permet de rendre encore plus insupportable le traitement esclavagiste (domestique et sexuel) subie par son héroïne. C’est évident certains trouveront tout ça chiant, moi j’ai beaucoup aimé, y compris la scène finale splendide…Un grand merci Anacho pour ce film à part.

    RépondreSupprimer