samedi 24 janvier 2015

Disaster L.A

Titre original : Apocalypse L.A.
Réalisé par :  Turner Clay
USA - 2014

Avec : Tansy Alexander, Justin Ray, Ali Williams
















Une pluie de météores s'abat sur Los Angeles déversant une fumée toxique. Ceux qui inhalent cette fumée subissent une transformation physique et deviennent extrêmement violents. Un petit groupe de survivants cherche par tous les moyens à quitter Los Angeles...






Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



VOSTFR

(Merci à Kpun et à Ludo pour l'info)






Le petit plus du Dr Zomblard : Bon soyons cash, pas encore vu mais le pitch me rappelle furieusement un certain Last rites, aka La cité des zombies chez nous. (Duane Stinett 2006). Juste eu le temps de regarder le trailer qui, comme souvent, donne vraiment envie mais parfois l'emballage est plus beau que le cadeau, j'y reviendrai donc après l'avoir vu. A noter que j'avais assez aimé State of emergency tourné en 2011.

6 commentaires:

  1. Pas dégueu comme film, c'est pas un chef-d'oeuvre, mais ça se laisse regarder gentiment.

    RépondreSupprimer
  2. Film intéressant d'un réalisateur en net progrès, depuis son State of emergency qui était en effet déjà pas mal.

    A mon sens, notre présent film se divise en trois partie dont la première demeure de loin la plus intéressante.
    La mise en place est en effet assez crédible, intéressante et même vaguement plausible.

    La seconde partie est correctement amenée mais le tout devient laborieux.

    Ceci dit, voilà un film de zombies/contaminé qui nage bien au-dessus de ses confrères !

    Excellent choix Anacho !

    RépondreSupprimer
  3. encore une petite perle a découvrir,...tu es vraiment un maitre en la matière,
    merci Anacho!

    RépondreSupprimer
  4. effectivement ce film est plutôt réussi.
    merci Anacho
    radisnoir

    RépondreSupprimer
  5. "Un petit groupe de survivants cherche par tous les moyens à quitter Los Angeles..."
    Dans la vallée de la mort ????

    merci

    RépondreSupprimer
  6. Aller un de plus dans la besace merci

    RépondreSupprimer