mercredi 13 mai 2015

Le bistro de l'horreur #37: "Eurociné: les rois du bis"

Attention, la 37ème livraison du bistro n’est pas tout à fait comme les autres ! Non seulement on n’ y parle que de films français (ou assimilés) mais c’est autour d’une seule compagnie, Eurociné, que la conversation s’organise.







Hérault d’un certain cinéma de genre à la française, Eurociné est véritablement née en 1957, avec les fêtes foraines comme marraines. Dénué totalement de moyens financiers et ce jusqu’à la caricature, elle va rapidement toucher à tous les cinémas d’exploitation, du western à la comédie navrante pour s’épanouir dans celui qui demeure cher au cœur des habitués du bistro, le film fantastique. Le tout accompagné par des réalisateurs fidèles  (Jess Franco…) mais aussi des acteurs (Howard Vernon…), avec à la clé quelques réussites assorties de pas mal de disons "curiosités" qui réjouissent aujourd’hui les amateurs de cinéma bis. 
Bistro également pas tout à fait comme les autres, puisque aux côtés de Fausto Fasulo et de  Christophe Lemaire, c’est Christophe Bier en personne, spécialiste de la compagnie et auteur d’un documentaire qu’il lui a consacré (et que nos habitués pourront voir) qui est venu familiariser le profane avec un label lui aussi pas tout à fait comme les autres.









Allez hop c'est parti 

3 commentaires:

  1. http://www.myduckisdead.org/search?q=eurocin%C3%A9

    un doc o top d eurociné chez canardo raide

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai découvert par hasard sur youtube -c'est d'ailleurs une excellente idée à toi de le faire savoir à tous - cette série d'émissions est vraiment très très bien, agréable à regarder, instructive.

    D'ailleurs, notre émission sur Eurociné représente en quelque sorte le pompon tant elle complète fort bien le documentaire de Sieur Blier.

    Dans ce doc., Daniel Le Sueur avançait une explication savante sur le fait que Le lac des morts-vivants était le film de la firme qui avait le mieux marché ! Il subodore que le lac recèle quelque chose de mystérieux dans l'esprit humain, un élément psychanalytique obscur...

    Message à Daniel LeSoeur : le Lac des M-V est le film le plus fun et le moins chiant de la firme !
    Quelques passages sont sympa - à part l'énorme scorie du scénario qui donne une fillette à un allemand mort 35 ans plus tôt- et voilà pourquoi nous aimons ce film !!!!

    RépondreSupprimer
  3. Plein de bons souvenirs d'Eurociné pour ma part : Malisa Longo en Elsa et Helga tortionnaire SS, dérivée des Ilsa : chiants mais non dénués de charme. Serge Gainsbourg et Jane Birkin (si si !) soldats de la WWII. L'incroyable remontage de Zorro dans ses aventures galantes ^^ Le scénario sans queue ni tête de l'homme sans tête, Crimson avec Paul Naschy. Les vers de terre gigotant et sortant des orbites de crânes tenus aux bouts de manches à balais pour imiter des zombies sortant de terre dans L'Abîme des morts vivants. Et plein d'autres comme L'Éventreur de Notre-Dame réédité en DVD sous le titre Exorcisme et Messe Noire. Névrose ou La Chute de la maison Usher, sûrement la pire des aventures d'Orloff vendue comme un pseudo-Edgar Poe. Ou encore Dark Mission avec Christopher Mitchum dont je n'ai jamais compris le scénario.
    Par contre, tous les Franco des Sixties produits par Eurociné sont vraiment de très bons films et meilleurs que le Lac des Morts Vivants que j'avoue avoir en DVD par pur fétichisme. Et puis il est sympa et sexy comme Christina chez les morts vivants (dont le point commun ce sont toutes les scènes de nudités filmées sous la surface d'un lac et sous les nageuses) et La Comtesse Noire. Je ne renie pas mes goûts de vieux cochons :p

    RépondreSupprimer