mercredi 5 août 2015

8 BONS TESTS D’INFECTION

Aujourd'hui, je reprends (carrément ) un article de mon ami Trapard publié au mois de juin dernier ici-même
http://morbius.unblog - La seule chose que j'ai rajouté c'est le lien pour dl le film (titre)

Pas de 28 JOURS PLUS TARD (2004), ni de JE SUIS UNE LÉGENDE (2007) dans cette petite liste purement suggestive de films de virus et autres pandémies dévastatrices. Encore moins de BIENVENUE À ZOMBIELAND (2008), de THE DEAD (2010), de THE WALKING DEAD (2010-2015) ou de WORLD WAR Z (2013). Seulement quelques bonnes séries B ou mini-séries TV de ces quinze dernières années qui m’ont paru intéressantes et captivantes sur ce thème vu le peu de moyen qui leur était alloué.



Un film irlandais complètement fauché réalisé par Conor McMahon qui a misé sur l’originalité de son sujet et une excellente maîtrise de sa réalisation.

L’intrigue : Dans la campagne irlandaise, un mal étrange frappe les vaches qui deviennent peu à peu carnivores, au point de s’attaquer aux humains pour assouvir leur faim. Martin et Helena, qui se promènent en voiture dans la campagne, ne peuvent éviter un homme qui erre sur la route. Le jeune couple ne peut que constater le décès. Ils décident alors de mettre le corps dans leur voiture pour l’emmener dans le village le plus proche. Mais à l’instant où Martin démarre la voiture, l’homme se jette sur lui et le mord à la gorge. Une fois le zombie maîtrisé, ils partent chercher des secours mais Martin, pris d’un malaise, est obligé de rester près de la voiture. Helena s’aventure alors dans la campagne peuplée de zombies…





Après les vaches, voici le temps des moutons. Et après l’Irlande sans budget, c’est au tour de la Nouvelle-Zélande de nous sortir un film complètement fauché d’infectés avec l’auto-dérision assumée d’un Peter Jackson. Le réalisateur est Jonathan King.



L’intrigue : Terrifié par les moutons et sortant tout juste d’une thérapie, Henry revient dans la ferme familiale afin de vendre sa part de l’entreprise à son frère aîné. Il ne sait pas encore que ce dernier y mène des expériences génétiques à haut risque. Quand un groupe d’activistes écologistes libère un agneau mutant, des dizaines de moutons se transforment peu à peu en prédateurs sanguinaires qui mordent et transmettent l’infection aux humains, qui se transforment à leur tour en monstrueux moutons…



Un excellent film canadien de Bruce McDonald pour raconter une histoire d’infection d’une manière différente.

L’intrigue : De nos jours, trois animateurs d’une station de radio située à Pontypool isolée par le blizzard reçoivent des informations concernant des scènes de carnage inexpliquées. Il s’avère qu’un virus se transmettant par la langue anglaise transforme en zombies les habitants de la ville…





L’Irlande, la Nouvelle-Zélande, le Canada et maintenant l’Écosse avec une série B signée de la réalisatrice Kerry Anne Mullaney. Rien d’original dans ce nouveau film d’infectés exceptée une excellente ambiance post-apocalyptique.


L’intrigue : Après qu’une épidémie virale ait transformé la population infectée en psychopathes et qu’il ait perdu sa famille, Daniel quitte sa maison à la recherche d’un nouvel abri. Il s’installe dans une ferme de la campagne écossaise qui lui semble inoccupée. Mais c’est là qu’habite April, adolescente orpheline, que Daniel va commencer à connaître. Alors que chacun panse ses plaies et que Daniel s’interroge sur le passé d’April, une troisième survivante arrive et le délicat équilibre qui s’était mis en place va voler en éclat quand le passé d’April va refaire surface…




Un petit film indépendant américain sans budget de David Bruckner, Dan Bush et Jacob Gentry, mais captivant de bout en bout.


L’intrigue : Mya et Lewis reçoivent des amis, lorsqu’un étrange signal est capté par la télévision. Quelques instants plus tard, Lewis devient fou et tue l’un de ses invités; effrayée Mya s’enfuit et se rend compte que cette folie meurtrière atteint presque toute la population…






Une mini-série télévisée britannique en 5 épisodes créée par Charlie Brooker. Une série gore, hilarante et pourtant, sans aucune concession pour le spectateur. Un best de la télévision anglaise !


L’intrigue du premier épisode : Lors d’un soir de prime time de la version britannique de l’émission de télé-réalité Big Brother, des émeutes se déclenchent un peu partout dans le pays. La diffusion pourrait être interrompue mais le producteur, Patrick, tient à organiser l’émission et l’ordonne à ses assistantes, Claire et Kelly. L’animatrice Davina McCall assure donc le show et prépare l’éviction d’un des candidats, sans savoir que les émeutes sont en fait dues à une invasion zombie à l’échelle mondiale…

7. OPEN GRAVE (2013)
(bientôt sur le blog !!!!!)



Tout comme PONTYPOOL, ce curieux film réalisé par l’Espagnol Gonzalo López-Gallego prend le thème de l’infection complètement à revers.

L’intrigue : Un groupe de cinq personnes amnésiques découvre peu à peu qu’ils sont les seuls survivants d’une pandémie généralisée…






8. LES DERNIERS JOURS (2013)
(bientôt sur le blog !!!!!)


Encore deux réalisateurs espagnols avec David et Àlex Pastor qui, après un excellent INFECTÉS (2009, Carriers) suivant de près le succès de BIENVENUE À ZOMBIELAND (2008) mais avec des contaminés remplaçant les basiques zombies, sortent en 2013, un film d’infection d’un tout nouveau genre avec LES DERNIERS JOURS (Los últimos días).

L’intrigue : Une étrange épidémie d’agoraphobie se propage sur toute la planète en avril 2013, et l’humanité meurt instantanément suite à la peur irrationnelle des espaces ouverts. Alors que le chaos se calme sur Barcelone, tous les survivants restent enfermés. Seul Marc se déplace pour retrouver sa petite-amie Julia…



Dossier réalisé par Trapard pour les Echos d'Altaïr

5 commentaires:

  1. Merci Anacho et Trapard ^^
    2 que je connaissais pas dans la liste : the dead outside et les derniers jours, et ben je vais rattraper ce retard :)

    RépondreSupprimer
  2. Hey ! Salut Anacho !
    Absent cause panne d'ordi. De retour sur le Zomblard. Merci pour le clin d'oeil :D

    RépondreSupprimer
  3. Dans le registre des vaches infectées et infec-tueuses, il y a aussi le film canadien de John Kalangis, MAD ZOMBIES (2007) et le film irlandais de Billy O'Brien, ISOLATION (2005) avec ses vaches hybrides.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut l'ami ! oui la liste est loin d'être exhaustive mais cela permet de faire une petite piqûre de rappel pour les films que tu décrit dans l'article ! merci en tout cas et à bientôt !!!!!

      Supprimer
  4. Enfin le talent de Trapard est en passe d'être reconnu.
    Il est culte mon copain.
    Un gros tata (bonjour) à tous les zomblards de la Nouvelle-Calédonie

    RépondreSupprimer