jeudi 10 décembre 2015

7 Raisons scientifiques qui prouvent que ...

s'il existe déjà un plan de survie en cas d'invasion zombie, ainsi que des kits de survie et des bunkers pour se protéger des zombies, il semblerait qu'une attaque de zombies échouerait à coup sûr. Voici les 7 raisons scientifiques qui le prouvent ainsi que l'école spécialisée pour devenir un zombie dans la série The Walking Dead :



LES PRÉDATEURS NATURELS
Comme nous vous l'avions indiqué dans l'article "Une invasion de zombies n'a aucune chance contre les oiseaux", les zombies ont de nombreux prédateurs naturels. Comme l'explique le naturaliste David Mizejewski, la faune serait notre plus grand allié en cas d'invasion zombie. Notamment les oiseaux, les grizzlis, les cerfs, mais aussi tous les fauves qui n'hésiteraient pas à se nourrir sans trop se fatiguer. Pour être sûr de survivre à une invasion de zombies, il serait donc préférable de se déplacer dans un zoo ou dans un pays où la faune est dense.




LA CHALEUR
Le zombie est un mort-vivant, son cœur est donc mort et son système immunitaire n'est plus. Ainsi, si les zombies se baladent dans la rue, ils finiront par pourrir à cause de la chaleur qui accélère grandement le développement des bactéries. Ces dernières seront contentes de se faire un festin du corps des zombies. En cas d'apocalypse, il suffirait donc de migrer vers un pays chaud pour accélérer de manière plus intense le développement des bactéries sur le corps des zombies.



LE FROID
Si la chaleur pourrait facilement freiner une attaque de zombies, le froid serait également un élément naturel qui perturberait grandement une invasion. En effet, le corps d'un humain est principalement composé d'eau et lorsqu'on est mort, les défenses immunitaires ne sont plus actives, ce qui n'empêche pas l'eau de notre corps de geler. Ainsi, les zombies seront soit rigides soit congelés. Rendez-vous en Sibérie ou au Canada.



LA MORSURE N'EST PAS LE MEILLEUR MOYEN DE PROPAGATION
Les maladies qui ont fait le plus de ravages sur notre planète se diffusent par l'air ou encore par les puces. Du coup, la morsure d'un zombie qui permet de propager le fléau n'est pas vraiment la meilleure façon de contaminer beaucoup de monde. En effet, il suffirait simplement de couper le membre atteint ou d'isoler les zombies pour qu'ils évitent de mordre les personnes saines.



LES ZOMBIES NE PEUVENT PAS SE SOIGNER
L'avantage d'avoir un système nerveux opérationnel nous permet de ressentir la douleur et donc de savoir si on est blessé ou non et si on doit se soigner. Dans le cas des zombies, leur cerveau n'est plus actif et ils ne ressentent plus du tout la douleur. Il suffirait donc de les laisser se blesser à plusieurs reprises pour que leur corps pourrisse et qu'ils disparaissent.



LES OBSTACLES NATURELS
Si les êtres vivants ont la clairvoyance de créer des ponts pour traverser une rivière, des tunnels pour traverser une montagne ou tout simplement de contourner les obstacles naturels pour avancer, ce n'est pas vraiment le cas des zombies. Ces derniers ne font pas attention à ne pas marcher au bord des falaises ou à côté de rapides, et cela les entrainerait vers une mort certaine. On peut donc aller habiter en montagne ou dans un endroit entouré de falaises.


LES HOMMES ET LES ARMES
Aujourd'hui, beaucoup d'hommes détiennent une arme. Les Américains sont certainement les plus nombreux puisqu'en 2004, il y avait déjà 14 millions de personnes qui disposaient d'une licence de chasse et beaucoup d'autres ont juste une arme pour se protéger. Sans compter l'armée, les policiers et toutes autres forces d'intervention qui disposent d'une arme. A choisir, il est tout de même préférable d'aller habiter sur le sol américain lors d'une invasion de zombies.











4 commentaires:

  1. J'adore ton optimisme (surement les effets le petit bonnet rouge radioactif^^ :)
    Frankenstein le zombie supprème résiste au feu au froid à la foudres aux balles et les bestioles c'est lui qui les mange même les bactéries en on peur...........
    C'est la bouffe bio qui les motives pas le fric et la cavalerie elle va surtout protéger l'élite et sa propre peau ou se livrer au pillage.
    Sans oublier tous les opportuniste qui en profiteront pour régler leurs comptes ou coloniser le voisinage.
    Ceci faut voir le bon coté des choses une bonne pandémie ferait baisser la température plus rapidement que des semaines de blabla illusoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Optimiste oui, réaliste aussi pas de bouffe bio, vive le gras, les tripes, les entrailles encore fumantes ! demain je dévalise mon charcutier ! Boudin party !

      Supprimer
    2. Je te conseil d'aller faire un tour à l'équarrissage c'est moins chère ;)
      Ou de refaire du punk puisque "seul les rats survivront"^^

      https://youtu.be/bLR7MtbI2HI

      https://youtu.be/KiaQGQOqCNA

      Sentez vous cette odeur de cervelle pourrie qui abreuve nos sillons?



      Supprimer
    3. Bonjour,

      Si on se base sur "Le guide de survie en milieu Zombie" et "World War Z", on s'aperçoit que Max Brooks avait déjà trouvé parade à plusieurs de ces questions:

      - LES PRÉDATEURS NATURELS
      Tous les animaux (insectes compris) sont repoussés par les zombie (odeur, phéromones) et refusent de s'en approcher.

      - LA CHALEUR
      Les bactéries non plus ne survivent pas dans un organiseme zombie: pas de pourrissement. Sous une chaleur sèche, les zombies se "momifient" un peu mais résistent.

      - LE FROID
      Ca les paralyse (les zombies gèlent très bien), mais:
      - Gare au périodes de dégel, ils se reveillent!
      - Et dans les zones où il n'y a pas de dégel, il n'y a pas non plus beaucoup de nourriture pour les survivants qui voudraient s'y réfugier (bonjour le cannibalisme!)

      - LA MORSURE N'EST PAS LE MEILLEUR MOYEN DE PROPAGATION
      Vrai... mais les humains sont faillibles et corrumpus, surtout les politicards, et mal préparés. Ils sont, tout compte fait, le vrai vecteur de propagation. Lisez "World War Z" pour plus détails.

      - LES ZOMBIES NE PEUVENT PAS SE SOIGNER
      Tout dépend de la vitesse de propagation de l'épidémie par rapport au nombre d'accidents de ce type.

      - LES OBSTACLES NATURELS
      Vrai aussi, mais combien de personnes seront transformées avant que quelques survivants puisse se réfugier dans les hauteurs? Y aura-t-il assez de nourriture là-haut?
      Et des zombies entraînés au fond d'une rivière ou d'un lac ne seront pas forcéments détruit et constitueront une menace durable et difficile à déloger.

      - LES HOMMES ET LES ARMES
      Encore faut-il que l'humanité soit informée à temps de la menace, qu'elle fasse preuve de beaucoup de discipline et qu'elle connaisse leur unique vrai point faible ("visez la tête!"). Pas garanti du tout. La plupart des armes destinées à décimer les humains sont beaucoup moins efficaces qu'on pourrait le croire sur les zombies (cf "Word War Z").

      Supprimer