lundi 21 décembre 2015

Till Death

Titre original : Till Death
Réalisé par : Walter Stocker
USA - 1978

Avec : Keith Atkinson, Belinda Balaski, Marshall Reed




















Un jeune marié perd l'amour de sa vie dans un accident de voiture.
Ne pouvant le supporter il se rend dans la crypte ou elle repose et
devant sa dépouille il commence à croire qu'elle n'est peut-être
pas morte .....






Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



Le Film


Les Sous-titres

VHSrip
SRT exclue by Uncle Jack !


















'Till Death'. Tourné en 72-73, copyright 74 et sorti ultra- confidentiellement en 78 aux USA, ce petit film fantastique ultra-rare raconte l'histoire d'un couple fraîchement marié dont la femme meurt dans un accident de voiture. Accablé par la culpabilité, le mari décide de la rejoindre dans sa tombe... Unique réalisation de l'acteur Walter Stocker, ce film décrit la lente folie dans laquelle un homme s'enfonce pour retrouver l'être qu'il aime. Etrange film sur la mort, la nécrophilie, la perte incommensurable de l'amour, la réalisation assez conventionnelle donne la part belle à une atmosphère morbide et poétique. Ce n'est pas à proprement parler un film de zombie, il n'y a pas d'action, pas mal de dialogues et de digressions sur la vie, la mort. Une scène onirique au début du film permet de mettre ce film dans le genre zombiesque. La seule actrice connue est Belinda Balaski qui joua plus tard dans 'Hurlements' et 'Gremlins'.Une petite série B sympa assez envoûtante mais qui pourra peut-être ennuyer ceux qui ne sont pas habitués aux sujets sérieux dans un cadre bis. UNCLE JACK


11 commentaires:

  1. Tres grand merci Anacho pour cette proposition et Uncle Jack pour les srt! Ce film etait introuvable jusqu'à maintenant! merci beaucoup! bonnes fêtes de fin d'année! :))

    RépondreSupprimer
  2. Méga méga rare !! en plus une trad d'Uncle Jack est toujours gage de qualité, donc merci à lui et au zomblard pour la publication.

    RépondreSupprimer
  3. Perso je ne connais pas mais tout dans le pitch donne envie de voir ce film. Merci pour la découverte, le boulot et le partage amigos !

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement une belle petite rareté.Merci Uncle jack de Noël et Anacho de Noël.
    (et au début j'ai cru que c’était le Untill death avec Van Damme!)
    Allez , bonnes fêtes a tous et plein de zombies sous l'sapin.

    RépondreSupprimer
  5. Même mortes elle continuent à nous emmerder....!!!
    Putain les maquillages ils ont ressortie la pâte à sel ^^
    Visiblement l'intérêt macabre du film se trouve ailleurs .
    Une sorte de "Buio Omega" qui dans le genre macabre et flippant reste un must.

    Merci Uncle Jack qui sait gâter ses neveux d'outre tombe

    RépondreSupprimer
  6. Oui, a priori film assez rare ressorti de linceul avec les sous-titres qui vont bien, là, c'est du tout bon ! merci Jack !!!!

    RépondreSupprimer
  7. le résumé et le petit plus de Jack titille ma curiosité au plus haut point, donc merci pour cet "introuvable".

    RépondreSupprimer
  8. Inespéré de tomber un jour sur une source française sous-titrée de ce film et pourtant, tu l'as fait. Bravo à toi.
    C'est en lisant l'excellent "Nightmare USA" de Stephen Thrower où il consacre une notule à ce film oublié de tout le monde que l'envie m'avait pris de découvrir cette bande il y a quelques années et pas du tout regretté : c'est un vrai bon petit film macabre mais qui peut rebuter. On est vraiment dans le huis-clos minimaliste le plus total.
    Mais ça marche.
    Ce sous-genre a connu une récente résurgence avec des films comme "Buried" ou "Frozen"...

    RépondreSupprimer
  9. C'est surtout une modernisation de "Ligeia"...En tout cas, c'est le même versant gothique de cet espèce de traumatisme de la non-morte que l'on retrouve dans plusieurs nouvelles d'Edgar Poe. C'est Ligia, C'est Bérénice. C'est Morella...Poil au bras ! Ou plutôt, poil aux dents (pour ceux qui ont lu "Bérénice"). ^^

    J'ai aussi pensé à "Buio Omega" et à un pan du ciné italien inspiré d'Edgar Poe, de Mario Bava à "La morte ha sorriso all'assassino"de D'Amato.
    Ce "Till Death" est sûrement la meilleure transition juste avant la sortie de "Buio Omega" (1979) dont D'Amato joue sur son manque total de budget (et des comédiens plutôt mauvais) pour partir sur tous les excès visuels et sonores (en annonçant le film gore de cannibales du début des années 80).
    "Till Death" distille surtout un romantisme morbide qui est remplacé dans "Buio Omega" par le côté zinzin du "héros" dont je m'étais fait le profiler pour rigoler ici :

    http://cosmofiction.unblog.fr/category/dossier-casiers-judiciaires-de-serial-killers-des-80s/

    Signes particuliers : Frank Wyler est taxidermiste et nécrophile (et nécrophage à ses heures). Sa gouvernante avec laquelle Frank entretient des rapports charnels assez particuliers est aussi la meurtrière d’Anna dont Frank aime profondément l’image et physiquement le corps embaumé depuis son décès. Coincé entre des fantasmes sexuels morbides et son idolâtrie pour Anna, Frank est aidé par Iris pour capturer puis pour assassiner des jeunes femmes lui rappelant son amour perdu.

    RépondreSupprimer
  10. Buio oega est un remake de Il terzo occhio (le froid baiser de la mort).
    Je pense que l'approche est mieux définie par Le caillou magique que Throma sur ce coup.
    Merci Uncle Jack pour les précieux sous titres et ce film très rare.

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour ce film que je ne connais pas du tout fait par notre traducteur préféré.

    RépondreSupprimer