lundi 11 janvier 2016

"Scary Monsters" "ou " Rock and Roll Suicide" ????

                                                                             
                                                                                           
                                             R.I.P  David Bowie 8 Janvier 1947 - 10 Janvier 2016                        
                                                                                   
                                                                           




                                                         Amis zombies bienvenue sur Mars

                                             

             L'hécatombe continue les temps sont durs pour les vieux Babas.
             Curieux personnage que Mr Bowie pas super doué dans ses tous débuts ,ses premiers enregistrements n'ont rien d'exceptionnel et ne laisse pas du tout présager sa gloire future.
            Mais l'homme est un énorme Bosseur et comblera ses lacunes aux prix d'un acharnement qui donnera le résultat que l'on sait.
                                                                           

             Donc un premier album qui a sa sortie ne fait pas plus de vague que cela vu le contexte d'abondance de l'époque et le quasi monopole des Stones et des Beatles.
             Lui cependant à une chose en plus qui fera la différence par la suite,son audace, une vision moderne et futuriste de la musique pausé sur de sérieuses racines comme Vince Taylor ou la soul musique.
              Conséquence de sa pupille restée dilatée après une bagarre de jeunesse et non reflet dans un oeil de verre comme beaucoup l'on crut.
                                                                             
             Après un deuxième album plus consistant avec l'expérience le sucés et à la porte,c'est avec "Ziggy Stardust" qu'il obtiendra ses lettres de noblesses avec un des plus grand album de l'époque ou peut de chose sont laissait au hasard dans le concept.

                                     
            L'album casse la baraque et Ziggy marche littéralement sur l'eau devenu une figure culte incontournable ensenscé de tous.
           C'est là aussi que sont coté moins glam apparaît se débarrassant  de son groupe comme on change de chaussettes à la fin de la tournée les musiciens apprenants cela en direct au dernier concert.
          Pas super élégants ce coup là,on est aussi dans une période excessive ou  l'ego amplifier par les stupéfiants peu aussi s'avérer cruel.
                                                                 
                           
                                                    The Spiders:araignées du matin chagrin........
                                                                               
                                                       Le look dingue de Trevor Bolder

           Vient une période ou chaque apparition du martien déclenche l'hystérie des médias.
           Bowie fascine par son originalité et son attitude et sa dimension de sexe symbole androgyne hors norme même à l'époque post peace and love.

                                                      Life on mars repris par Alain Kan                            
                                                                         
                                                                    Bowie chante brell  
                                                                           
                                                                     David Chante cloclo
                        
           Il a appris à maîtriser totalement son image mélange s'exhibition et de recul avec un sens de la réflexion au dessus de la moyenne il faut bien l'admettre.                                                                                                                                                                      ,
                                                                   Marylin manson  ???  
                                    
Non c'est pas le clown de Mc Do^^

Ni Geneviève de Fontenay

ou Superman...

            Arrive la carrière US avec bonheurs et déboires de grandes rencontres mais qui le feront sombrer progressivement dans l'héroïne oxydant son talent.
              L'homme redevient plus humain offrant à Lou Reed et Iggy Pop les chemins de la gloire à la période la plus égarée de leur vie les deux étant dans un sale états au bout du rouleau usés par la drogue qui les a laissé les poches et le cerveau retournés.
             Une grand retour avec des albums phares comme"Raw Power" pour Iggy et "Transformer" pour Lou Reed qui allait enfin les faire connaitre du grand publique.

                                                                   
                                                                             
            Suive des albums corrects mais sans la magie de "spider from mars" l'homme étant sur sollicité entre la musique et le cinéma.
                                                       
                                                                         
            Il faudra attendre la période Berlinoise pour retrouvé une magnificence plus sobre et froide mais toujours avec un sens de l'innovation absolue quitte à laisser les fans de la première heure dubitatifs.
            Un coup de poker gagnant qui le replacera en orbite jusqu'à nos jours.
         
                                                                                                                                                     
                                                       Là on sent une grosse influence....                            
                                                                 
            Par la suite les production du maître seront moins captivantes à par le formidable "Scary Monsters" c'est une autre galaxie plus commerciale.

                                                          The Craignos monsters mix !!!!!                                                                                                                                              
             David est un peu comme ses reptiles qui font peau neuve en se débarrassant de l'ancienne,contrairement à d'autres stars, il a toujours l'oreille qui tend du coté de l'underground qui sera aussi son vivier.
            L'art également de s'entourer au travers d'artistes brillants comme Eno ou Robert frip et bien d'autres d'univers musicaux très différents.
           Tradition qu'il perpétuera avec son album testimonial Blackstar (bien meilleur que son précédent), chant du cygne à l'ésotérisme imprévisible ,ou il nous quitte là ou l'on ne le prévoyait pas; fidèle à son sens de la différence ouvrant la porte sur son coté obscur tout en gardant la clef.

                                             Cette fois il est parti ailleurs forever  .......                        
                                                                               


                                                         

                                                                       

5 commentaires:

  1. Très jolie bio, Mister Fr@nKeIn$OuNd , et donc très bel hommage merci.

    RépondreSupprimer
  2. Un homme à part, que ce soit en musique ou au cinéma. Un style inimitable qui nous manquera. Merci pour cet hommage.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo à toi (et à lui aussi pour sa carrière); je l'avais vu sur scène en 1993 ; il assurait, très belle voix...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah et maintenant vous arrêtez de déconner les mecs, vous restez en vie !

      Supprimer