mercredi 13 janvier 2016

Ultimo deseo

Titre original : Ultimo deseo
Aka Planeta ciego / The People Who Own the Dark
Réalisé par : León Klimovsky
1976 - USA / Espagne

Avec : Nadiuska, Alberto de Mendoza, Teresa Gimpera















Vilemore est un manoir isolé ou habitent Lily et Victor, son majordome et amant. La belle et sensuelle Lily organise des orgies très réputées entre les riches hommes d'affaires et politiciens où les désirs sexuels les plus secrets sont exaucés par une pleiades de jolies et charmantes jeunes femmes. Réunis dans les catacombes du manoir, un groupe de milliardaires et de haut-fontionnaires attendent avec impatience le début d'une nouvelle orgie. Soudain un terrible holocauste nucléaire secoue le Monde. Lorsqu'ils décident de s'aventurer à l'extérieur et se rendre en ville pour y trouver vêtements et nourriture, ils découvrent que la population est désormais aveugle et qu'elle est sous la coupe d'une sanguinaire et étrange secte démoniaque...









Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



Le film



Les très très précieux sous-titres par Uncle Jack


Voilà, j'ai repris la version longue de Ultimo Deseo à laquelle j'ai rajouté une scène dénudée de
Nadiuska qui était absente dans cette version.
Donc à moins d'autres scènes que je connais pas, ce lien devrait être UNCUT.

J'ai trouvé la scène dans une copie espagnole d'1H19 et la version anglaise fait 1H22.
J'au quelque peu retravaillé les sous titres car ceux-ci avaient été fait il y a plus d'un an.
Voilà !

Uncle Jack














Un film fantastique très sombre proche par moments de 'la nuit des morts vivants. Connu en version cut sous le titre ' the people who own the dark' ou 'planeta ciego', ce film est mené par une distribution bis dont Paul Naschy, Albert de Mendoza, Nadiuska ou encore Antonio Mayans
 Uncle Jack



28 commentaires:

  1. ah, ah, cette présentation et le scénario titillent ma curiosité. Merci ami zomblard.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas mais le sujet, la trad' d'Uncle Jack ainsi que le réalisateur Léon Klimonsky m'incitent à le voir !

    Merci pour tout cela cher Anacho !

    RépondreSupprimer
  3. Un post-apocalyptique très sympathique proche de 'la nuit des morts vivants" mais aussi de "Je suis une légende" par certains aspects.
    Avec la jolie Nadiuska (la mère de Conan dans le film de Milius), Antonio Mayans (qui finira sa carrière dans le porno bidouillé made by Jess Franco) et Paul Naschy qui n'est pas LA tête d'affiche pour une fois.
    Je connais ce film en V.O. que j'apprécie beaucoup (surtout pour la seconde moitié du film), c'est même étonnant qu'il ne soit pas plus connu et qu'il aie si peu été distribué malgré son casting international (ou européen plutôt).
    Je vais me faire le plaisir de le revoir avec les srt d'Uncle Jack. Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Pour ceux que ça intéresse :

    León KLIMOVSKY
    16/10/1906 - 08/04/1996

    La doble historia del Dr. Valmy
    1978 Laverna
    1978 Violación fatal
    1977 ¿Y ahora qué, señor fiscal? (as Leon Klimovsky)
    1977 Tres días de noviembre
    1976 Gritos a medianoche
    1976 Secuestro
    1976 Último deseo
    1975 Muerte de un quinqui (as Leon Klimovsky)
    1975 El extraño amor de los vampiros
    1974 El mariscal del infierno (as Leon Klimovsky)
    1974 El talón de Aquiles
    1974 Una libélula para cada muerto
    1974 La orgía nocturna de los vampiros
    1974 Mean Mother
    1974 Odio mi cuerpo (as Leon Klimovsky)
    1973 La saga de los Drácula
    1973 La rebelión de las muertas
    1972 Doctor Jekyll y el Hombre Lobo
    1972 La casa de las Chivas
    1971 Ça va chauffer, Sartana revient! (as Leon Klimovsky)
    1971 L'homme qui venait de la haine
    1971 La furie des vampires
    1970 Reverendo Colt
    1970 Los hombres las prefieren viudas
    1970 La défi des Mac Kenna
    1969 Le pont sur l'Elbe
    1969 Le dernier des condors
    1969 Pas de pitié pour les héros (as Henry Mankiewicz)
    1969 Autour de lui que des cadavres
    1968 Giugno '44 - Sbarcheremo in Normandia (as Henry Mankiewicz)
    1967 L'homme qui venait pour tuer
    1967 À Ghentar, la mort est facile
    1966 Dos mil dólares por Coyote (as León Klimowsky)
    1966 El bordón y la estrella
    1966 Bravo Django
    1966 Una chica para dos
    1965 La colina de los pequeños diablos
    1965 Aquella joven de blanco
    1964 Los siete bravísimos
    1964 Escala en Tenerife
    1964 Billy le Kid
    1964 Ella y el miedo
    1962 Todos eran culpables
    1962 Torrejón City
    1962 Escuela de seductoras
    1962 Horizontes de luz
    1961 La danza de la fortuna
    1961 Y el cuerpo sigue aguantando
    1960 Gharam fi sahraa
    1960 Un bruto para Patricia
    1960 La paz empieza nunca
    1960 Ama Rosa
    1960 El hombre que perdió el tren (as Leon Klimovsky)
    1959 S.O.S., abuelita
    1959 Salto a la gloria
    1959 Llegaron los franceses
    1958 Un indiano en Moratilla
    1957 Fils du cheik (as L. Klimovsky)
    1956 Viaje de novios
    1956 Miedo
    1955 El juramento de Lagardere
    1955 Le moulin des amours
    1955 El tren expreso
    1954 Tres citas con el destino (Argentinian episode)
    1953 Le testament de Monte-Cristo
    1952 El túnel
    1952 La parda Flora
    1951 Suburbio
    1951 El pendiente
    1951 La vida color de rosa
    1950 La drogue qui tue
    1949 La guitarra de Gardel
    1949 Se llamaba Carlos Gardel
    1948 El jugador

    sa fiche IMDB :
    http://www.imdb.com/name/nm0459567/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quelques films de ce réalisateur mais en vo sans sous-titres donc dans l'attente, de ces éventuels SRT, on patientera, uncle Jack !

      Supprimer
  5. merci pour cet inconnu et meilleurs voeux !

    RépondreSupprimer
  6. Arrhhh ! Les liens sont un petit peu tous morts !
    Dommage !

    il faudra demander à Uncle Jack de le reposter !
    Hélas, je n'ai pas son mail perso...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Tinterora ( et tous mes voeux pour cette nouvelle année, il n'est jamais trop tard ). J'ai son mail je le contact ce soir :). @+

      Supprimer
    2. GENIAL ! Que dire de plus !

      Bravo à tous les deux !!!!

      Supprimer
  7. Je vais le reposter avec une scène en plus (il sera vraiment uncut en principe) et je dois retravailler le SRT, dès que c'est fait, je le renvoie !
    Tintorera, si tu veux mon mail, demande-le à Anacho, il te le donnera, je pense, bien
    volontiers, uncle Jack !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon tu m'as devancé sur ce coup là :) ! je regarde si j'ai celui du sieur Tinterora et je lui envoie ! merci pour ce futur uncut !!!!!

      Supprimer
    2. Merci Uncle Jack ! Je vais passer par Nicolas car je ne pense pas avoir déjà été en contact direct - bien que cela aurait très sympa - avec Anacho !!!

      Supprimer
    3. Passe direct par ici si tu veux :)
      drzomblard666@gmail.com
      et je te refile le mail Uncle j:

      Supprimer
  8. Quelle rapidité ! bon, allez ! hop, à vos clics, prêts partez !!! merci infiniment pour cette réactivité cher Uncle Jack :) !

    RépondreSupprimer
  9. Avec la jolie Nadiuska, la mère de Conan ! alors je prends direct, cette fille était juste sublime dans le film de Milius. Merci et bonne année à tous.

    RépondreSupprimer
  10. je veux une zombinette qui sort du plafond dans mon salon !!!!
    Une grosse pierre rajouté à notre mausolée,le genre de film que l'on a toujours rêvé de croiser sans jamais arrivé le voir.
    Se serait sans compter sur les supers pouvoirs d'Uncle Jack et ses traductions miraculeuses:-)
    Au moins on sait comment réveiller les morts :une bonne orgie avec des poulettes en nuisettes hispaniques à la Zé du cercueil et les comments s'affolent^^

    Grand merci et bienvenue dans l'au de là Uncle Jack

    RépondreSupprimer
  11. merci pour cette rareté, la description donne furieusement envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  12. Bienvenue à Uncle Jack parmi les putréfiés ! :) !!!

    RépondreSupprimer
  13. Franchement, c'est dommage qu'il n'ait pas été connu chez nous avant, car il s'agit incontestablement d'un petit classique du cinéma fantastique espagnol !

    Clairement divisé en deux parties, des notables viennent s'encanailler dans un château retiré dans la campagne pour une orgie haut de gamme. Pendant qu'ils sont au sous-sol, une ou plusieurs bombes atomiques explosent.

    A eux de gérer les conséquences, qui seront multiples...

    A mi-chemin entre La nuit des morts-vivants - uniquement pour l'ambiance et le choc final - ainsi que Quien puede matar a nino, pour l'isolement et la lutte contre des agresseurs multiples et en bande, notre film se révèle comme efficace, prenant et toujours intéressant grâce au décalage entre son époque et la nôtre.

    Sans être une réalisation particulièrement efficace, Léon Klimonsky sait ajouter des touches ici ou là pour une montée en tension, des effets de réalisation efficaces... Bref, une bonne réalisation qui n'atteint toutefois pas les sommets des films pré-cités. Il n'empêche qu'El ultimo deseo est LA découverte immanquable et qu'il se faut l'avoir vu.

    Bravo à Uncle Jack de nous l'avoir exhumé, personne en France ne le connaissait ou presque (je n'avais jamais rien lu à ce sujet), ainsi qu'à Anacho pour nous l'avoir présenté, en seconde exclusivité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La nuit des morts-vivants" & "Quien puede matar a nino", c'est Rio Bravo !! Rendons à César ce qui appartient à Howard Hawks ^^ Le même Hawks s'était sûrement souvenu de sa participation à "The Thing From Another World" où sa créature (rouge derrière le N&B ?) assiégeait une station de recherche américaine en Antarctique.

      Moi j'avais découvert Ultimo Deseo en v.o. grâce à Megaupload et à un blogueur espagnol qui partageait il y a 5 ou 6 ans des Paul Naschy, des Jess Franco, des Carlos Saura, des Bunuel (surtout les moins connus, du Mexique) et plein de blockbusters costumés de l'époque franquiste.
      On y trouvait aussi des trucs un peu mystiques de la filmo de Nadiuska et bien avant Bo Derek, elle taquinait déjà les bisquottos de l'Homme-Singe dans "Tarzán en las minas del rey Salomón" (1974) aux côtés de Paul Naschy.
      J'avais gonflé et gravé ultimo deseo en DVD à l'époque et celui-ci a planté, et impossible d'en extraire le film quand j'en avais parlé à Polo d'UFSF il y a deux ans de ça. Mais là, avec les sous-titres, c'est le top du top ! Encore merci Uncle Jack !

      Supprimer
    2. Je citais le film de Klimovsky dans mon intro sur les post-nuke des 80's :

      http://cosmofiction.unblog.fr/2014/04/26/le-post-apocalyptique-des-annees-80-1ere-partie/

      Supprimer
    3. PS : je m'étais dit que le titre avait dû plomber un peu la notoriété du film.
      "Ultime désir", titre du milieu des années 70, une pochette suggestive, ça n'a pas dû aider et ça cachait pourtant un bon film post-apocalyptique (j'adore le final !).
      Pour l'anecdote, je pensais avoir downloadé sur le blog espagnol, un film espagnol un peu olé olé à la Jess Franco et avec la sulfureuse miss Nadiuska (et Paul Naschy face à une petite erreur de parcours). Eh non : très bonne surprise au contraire ! Mais il faut se faire la première moitié un peu bavarde, d'abord. ^^

      Supprimer
  14. jolie rareté un peu de partout en ce début d'année sur les blogospheres des cinephiles... merci pour cette trad! une fois de plus grace a notre oncle préféré!!!! :))

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour cette rareté et tout le travail fourni pour nous la proposer ;-)

    RépondreSupprimer
  16. merci je vais testez je ne connais pas du tout

    RépondreSupprimer