mercredi 28 septembre 2016

Une étrange tradition...

Rencontre avec les Torajas, ce peuple indonésien qui vit avec ses morts (photos)
« Nous n’avons pas peur des corps sans vie, car notre amour pour nos ancêtres est bien plus grand que notre peur. »



Retirés dans les montagnes de l’île de Sulawesi (Indonésie), les Torajas, un groupe ethnique indigène en majorité chrétienne, pratique un rite funéraire très particulier. Ils n’ont pas peur de la mort et peuvent vivre pendant plusieurs jours, semaines, voire années avec les corps des défunts.

Plus la famille est riche, plus elle va garder et conserver le corps longtemps.





Lorsqu’une personne décède, les Torajas ont pour habitude de garder le cadavre dans la maison, comme s’il était toujours vivant. « Ils considèrent que tant que la personne est dans la maison, elle n’est pas morte, mais juste malade », explique le site Koreus. Contrairement à chez nous, l’enterrement peut avoir lieu longtemps après.

Après la mort, ils continuent donc de s’occuper des défunts en leur donnant à boire et manger, en faisant leur toilette et en leur parlant comme s’ils étaient encore capables d’entendre et de répondre.



Afin de les conserver, les corps sont momifiés avec du formol, ce qui empêche tout processus de décomposition. Une fois enterrés, les morts continus d’être entretenus. Chaque année au mois d’aout, les familles se réunissent pour un rituel surnommé « ma’nene ». Les corps sont alors sortis de leur tombe et rhabiller pour l’occasion. Les proches en profitent pour faire des photos et se souvenir d’eux.

Salut Pap's !!!








Et pour finir une p'tite vidéo



Vidéo trouvée sur youtube, je n'ai gardé que la séquence
qui nous intéresse.





4 commentaires:

  1. Wouah, en voilà qui seront moins effrayés que nous quand le "c'est pour bientôt" arrivera vraiment...je trouve la dernière image stupéfiante mais celle avec le gosse me met mal à l'aise. Merci pour la découverte Anacho !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Seb. Je t'avouerai que pour le gamin moi aussi j'ai du mal ... Mais .

      Supprimer
  2. Moi c'est le vieux avec ses lunette qui me fait fliper
    on dirait Frayeur de fulci.
    The fucking dead not so death !!!!
    Pour la déco d'halloween ça pourrait être sympat un petit bébé mort dans le salon^^.
    Au Mexique et en Afrique aussi dans certain coin on exhume les morts une fois par ans pour casser une croute et tailler une bavette avec eux au Tibet on les donne à bouffer aux vautours écolo non.
    On est pas loin de massacre à la tronçonneuse et son banquet morbide.........

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que le vioque il est dans un sale état ....

    RépondreSupprimer