Pages

test

lundi 30 janvier 2017

ZOMBEAK

Titre original : Zombeak 

Réalisé par : Sam DROG
USA-2006 

Avec : Melissa K. Gilbert, Tracy Yarkoni, Daryl Wilcher










Alors qu’elle bécote tranquillement Bobby Ray, son petit copain, tout en essuyant les engueulades de Max, son patron, Melissa, serveuse, se fait enlever par le dénommé Leviathan et ses « enfants » demeurés – Vascara, Gideon et Samual. [...] Leviathan profite de cette nuit rare – elle ne survient qu’une fois tous les treize ans – pour tenter d’accomplir un rituel débouchant sur la naissance de l’Antéchrist. Melissa, va donc être engrossée par le grand cornu ; sauf si Bobby Ray, son trigger happy de frangin flic et Max, parviennent à la sauver. S’introduisant dans la demeure délabrée où Melissa s’apprête à recevoir la semence de Satan, hôte du corps de Leviathan grâce à un bête poulet sacrificiel, le trio ne la sauve pas tant qu’ils font juste capoter le rituel. Momentanément privé d’enveloppe charnelle, le diable ne trouve rien de mieux à faire que d’investir le cadavre du poulet, bien décidé à se reproduire coûte que coûte.





Un lien trouvé pour vous on ze oueb :




VO










the real evil








Vous voulez quoi: un commentaire à la moi même ou un commentaire à la Anacho qui fait un commentaire à la Ludo?
Passque là, les bras m'en tombent (je me demande d'ailleurs comment je tape ça sans bras).
D'un autre coté, le réal s'appelle Drog, sois il était complètement défoncé soit en manque total...
Merci quand même à Locutus pour nous avoir donné l'idée.

2 commentaires:

  1. Sam Drog, ça s'invente pas un nom comme ça !!!
    Bravo pour ce choix judicieux, on dirait un peu du Troma...en pire (ou mieux, ça doit dépendre de la drog que fourni Sam) !
    Et donc vive les poulet morts.
    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Pfffiuuuuu .... J'vais encore perdre des neurones.... Un film sponsorisé par KFC ?Par les éleveurs indépendant du Berry ? Melissa K. Gilbert, à ne pas confondre avec Melissa Gilbert, la Laura de la petite maison dans la prairie, et oui, c'était la minute culturelle annuelle...

    RépondreSupprimer