Pages

test

lundi 13 février 2017

Les Envahisseurs invisbles

Titre original : Invisible invaders
Réalisé par : Edward L. Cahn
USA - 1959

Avec : John Agar, Jean Byron, Philip Tonge, Robert Hutton...









Le Dr. Adam Penner, fervent partisan de la paix et de l'arrêt du développement des armes nucléaires, reçoit l’effrayante visite de son collègue et ami le Dr. Karol Noymann, décédé à la suite d’un accident dans son laboratoire de recherche. Celui-ci lui explique qu’il n’est pas le Dr. Noymann, mais un extra-terrestre invisible qui à pris le corps du défunt scientifique pour entrer en contact avec Penner. L’étranger est venu mettre en garde l’humanité et mandate le chercheur pour faire passer le message suivant : Avec l’entrée des humains dans le nucléaire et la conquête spatiale, il a été décrété qu’il était maintenant temps d’assouvir la Terre...








Un lien trouvé pour vous on ze oueb :






MKV BRRIP 720p 1.27 Go N&B VOSTFR

(renvoi chez Warning Zone)










Rien à dire si tiens, un passage de la bible (ZCM 3 JPP), car tout est dit en quelques lignes..... : Le cinéma de SF réclame souvent des budgets considérables à vouloir manipuler des effets spéciaux toujours plus sophistiqués., mais Edward L. Cahn contourne assez bien cette difficulté, en 1959, lorsqu'il au staff de Premium Pictures et de United Artists réunis pour l'occasion :

- " bon les gars, je vois comme ça les choses : des envahisseurs débarquent sur Terre dans leur engin spatial, et alors à ce moment là, ils massacrent la population et commence à tout détruire... Non, mais attendez, ne partez pas les copains, le vaisseau sera invisble et les extra-terrestres aussi..."
- "ah lui, hé, il est con, il nous a presque fait peur !"

6 commentaires:

  1. Une très bonne série B, bien ancré dans son époque, le Maccarthysme, la menace rouge...
    Reste qu'aujourd'hui, comme la plupart des films de genre de cette époque, se regardent d'un œil amusé... et pour un petit budget, LES ENVAHISSEURS INVISIBLES est assez réussi, surtout qu'il y a des zombies, et rien que pour ça, le film mérite amplement le détour.

    RépondreSupprimer
  2. Le I de Invisibles a également disparu dans le titre! ;) Merci pour le partage Anacho!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce classique en bonne qualité.

    RépondreSupprimer
  4. Chouette cette petite pelloche, merci Anacho

    RépondreSupprimer
  5. Anacho... je fonce la tête baissé. Merci.

    RépondreSupprimer