Pages

test

mercredi 28 mars 2018

PANDORUM

Titre original : Pandorum

Réalisé par :Christian Alvart
Allemagne / USA - 2009

Avec : Ben Foster, Dennis Quaid, Cam Gigandet, Antje Traue...

 




Le lieutenant Payton et le caporal Bower, deux membres du vaisseau spatial Elysium, se réveillent après un long voyage en hyper-sommeil. Ils ne se rappellent ni leur identité, ni leur mission. Enfin, ils se souviennent qu'ils font partie d'un transport de 60 000 personnes dont la mission, après 123 ans de voyage, est de créer une colonie sur une autre planète habitable : Tanis.
Ils se rendent compte que le réacteur nucléaire nécessite d'urgence une intervention manuelle. Bower, ingénieur mécanicien, prend alors la direction de la salle du réacteur, guidé par radio par Payton. Il est attaqué en chemin par Nadia, seule survivante de l'équipe de développement biologique. Sa mission est d'acclimater des espèces terriennes sur la nouvelle planète. Bower découvre également l'existence d'étranges créatures humanoïdes cannibales qui chassent les humains à l'intérieur du vaisseau...


TRAILER


Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



   VF





Rien à dire de spécial si ce n'est du très bon niveau, et que le film se regarde d'un trait.
Pas de zombies dans PANDORUM mais une mutation humanoïde cannibale dans l'espace.
Et ça fait plaisir de retrouver Dennis Quaid dans un bon film. Mais le vrai personnage central de PANDORUM, c'est Ben Foster, un acteur assez surdoué dans son domaine. C'est lui qui jouait le skin-head toxico juif dans ALPHA DOG du fiston Cassavetes (ce teen-movie vaut ce qu'il vaut, mais Ben Foster arrive toujours à nous trouer le cul avec sa manière d'interpréter ses personnages).

2 commentaires:

  1. Vu il y a quelques temps mais je ne me souvient plus trop du truc..
    Je vais le le refaire en accéléré. ..
    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Yep vu ya pas mal de temps mais de bons souvenirs et quelques bonnes idées dans ce film. Des jolis plans avec un côté huis-clos à la Alien dans un vaisseau rempli de bêbêtes qui ont les crocs...

    RépondreSupprimer