Pages

test

samedi 3 mars 2018

SUR LE TOURNAGE DE LA HORDE

Entre deux posts gratinés d'Anacho et Ludo, je m'incruste telle une saucisse à la moutarde pour ajouter le making of de LA HORDE qui était présenté ICI avec ce petit + :

Le petit plus du Dr Zomblard : Premier film de Yannick Dahan et Benjamin Rocher et ces 2 là voulaient faire le premier film français de Zombies. Mais les producteurs n’ont pas suivi, c’est en faisant appel aux fans et aux internautes que le long métrage a finalement été produit. Reconnaissons que le scénario de La Horde n’est pas des plus originaux : des zombies, des survivants, une attaque finale.. Mais c’est son traitement qui marque particulièrement le spectateur. Le film a été fait pour les fans, avec une intention directe de marquer les fans et de leur donner ( enfin ) le film qu’ils méritent.
( extrait de la critique de films-horreur.com).


Perso, je ne l'ai vu qu'une fois au moment de sa sortie donc je n'ai rien à ajouter aux commentaires au sujet des dialogues. Par contre, je me souviens avoir été bluffé par la qualité de la réalisation des deux jeunes cinéastes. Pour ce qui est des scènes d'action, Yannick Dahan et Benjamin Rocher n'ont rien à envier aux réalisateurs confirmés. Pour preuve, leur court-métrage RIVOALLAN qui leur a servit de carte de visite pour vendre LA HORDE, et qui est ICI sur Warning Zone.

Pour ce qui est du making of, il montre quelques moments du tournage de LA HORDE pendant lesquels une bonne ambiance semblait régner. On y trouve aussi pas mal d'interviews des comédiens, du producteur et des deux réalisateurs qui m'ont l'air autant dynamiques, enthousiastes, que très prétentieux et très peu cinéphiles (ce qui est un peu l'apanage des nouveaux cinéastes). Après, l'interview date apparemment de l'époque du film (il y a 10 ans), ou à peu près si j'en juge les différentes teintes de cheveux d'un des réalisateurs pendant le tournage puis pour les interviews. Et depuis 2008, les internautes ont déterrés pas mal d'anciennes pépites du bis ce qui a augmenté la cinéphilie de pas mal de monde . Sinon, en dehors d'un discours assez maladroit au sujet des habitants d'une cité qu'ils ont fait bosser comme figurants zombies (ce qui prouve aussi que parfois, il vaut mieux s'abstenir de parler), le making of est assez agréable à suivre.

Et le voici justement :

1 commentaire: