Pages

test

vendredi 21 juin 2019

Dawning of a new era the roots of skinhead reggae

Parmi toutes les subcultures s’étant succédées en Angleterre depuis les années 1950, les skinheads offrent, semble t-il, un parcours bien singulier : apparaissant dans les années 1960 comme de jeunes fans de reggae, ils feront figure à la fin des années 1980 de dangereux néo-nazis adeptes d’un rock haineux. Comment, selon l’approche des cultural studies, cette contre-culture ouvriériste née au contact des immigrés jamaïcains a-t-elle pu, apparemment et pour le plus grand nombre, se muer en une contre-contre-culture anticommuniste, xénophobe et raciste ?



Fans de Ska, roots foncez 

14 commentaires:

  1. Spéciale dédicace à Ludo ^^ qui doit dèjà être en train de jouer de la tome électrique....

    RépondreSupprimer
  2. Ces gros débiles de fachos, en plus d'avoir détournés la culture skin dans les années 70, après avoir créé le Rock-NS dans les années 80...Maintenant ils ont aussi détournés la mode hip hop en créant en Allemagne le NS-Rap : https://de.wikipedia.org/wiki/NS-Rap
    Mais en plus d'être rasés, ils sont tatoués de la tête aux pieds.
    https://youtu.be/fx8dOBy5DbY
    https://youtu.be/HxKUho1Bdo8
    https://youtu.be/ZQ8ZGNqZnxs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pwouerkk, ça pue même avant d'ouvrir les liens...ça, ça fout plus les jetons que nos zombies !

      Supprimer
    2. Les bone-heads, plus moches que les têtes décharnées.
      Apparemment, le NS-Rap est ancré sur Berlin. Mais il y a bien quelques gros lourds qui vont nous faire le coup en France.

      Supprimer
    3. https://www.youtube.com/watch?v=HbuEghO4hlo

      et à 4:00: https://www.youtube.com/watch?v=KIXB0s3ObLg

      Supprimer
    4. Après c'est une tactique pour appâter les jeunes. En politique on appelle ça de l'entrisme. À une époque je bossais pour une asso parisienne et je travaillais à repérer les tactiques des fachos pour attirer les jeunes qui gravitaient autour du mouvement des "Autonomes". Mais ils n'ont rien d'autonomes ces cons-là, ça bouffe surtout à tous les râteliers pour attirer des naïfs dans leurs filets.

      Supprimer
    5. Bien vu Ludo le coup du reich à l'envers ^^

      Supprimer
    6. Déformation professionnelle : je continue à les cibler sur internet.
      L'asso dont j'ai fait partie, je ne la nommerai pas parce qu'elle est tombée aussi bas que le SCALP & Co. Elle était apolitique mais gérée par des gars de la LCR et moi j'étais le seul anarcho-punk du groupe. Comme j'étais le plus physique que tous ces gars et que j'intégrais très facilement tous les milieux anarcho-punks via les concerts, je m'amusais à repérer tous ces Golios d'extrême droite qui rôdaient et...en fait, qui faisaient un peu la même chose que moi mais pour un autre combat. Généralement il suffisait que je me dise "Caldoche" pour que ces gros débiles tombent dans le cliché. Et c'est comme ça que j'ai croisé la route de Batskin et de quelques groupuscules. Mais je ne me battais jamais, l'idée c'était d'être plus finauds que les assos punks que tout le monde connaissait.

      Supprimer
    7. Les groupes anti-faffs de la FA on les voyait arriver à des kilomètres avec leurs t-shirts et leurs autocollants. Nous on travaillait sur les lois contre le racisme un peu comme des "profilers". Il fallait savoir être un peu faff sur les bords, tout en imitant l'égocentrisme punk. Donc je discutais, je collectais les magazines, les tracts politiques et tout ces trucs-là. Puis ensuite on les décortiquait au sein de l'asso puis certains trucs partaient au tribunal. J'aimais bien cette époque de ma vie, ça me manque un peu de chercher à "niquer ces chiens !" pour utiliser une expression locale. ^^

      Supprimer
  3. Luburrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrpppppppdo25 juin 2019 à 15:45

    Une bonne anction Antifa: https://actu.orange.fr/monde/allemagne-un-village-achete-toutes-les-bieres-du-supermarche-pour-perturber-un-festival-neo-nazi-magic-CNT000001gK5qL.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha Excellent !!

      Supprimer
    2. Bon, et bien le NS Rap existe bel et bien France. Il y a déjà quelques groupes sur Youtube.
      Et là, un concert en Bretagne :
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-bretagne-le-concert-de-rap-neonazi-a-bien-eu-lieu-le-jour-de-l-anniversaire-d-hitler-09-06-2019-8089833.php

      Supprimer
  4. Le mieux c'est de ne pas parler de ces gars là ....

    RépondreSupprimer