Pages

test

mardi 17 février 2015

La nuit de la mort

Titre original : La Nuit de la Mort
Titres alternatifs : Les Griffes de la Mort

Réalisé par : Raphaël Delpard
1980 - France

Avec :  Isabelle Goguey, Betty Beckers, Charlotte de Turckheim (!)


















Martine décide de se prendre un poste d'infirmière-gouvernante
dans une maison de retraite après avoir quitté Serge. Y rencontrant
une irascible collègue Nicole Clément, elle découvrira que
l'autoritaire directrice, Mademoiselle Hélène et tous les vieux
pensionnaires semblent tous mijoter quelque chose de pas net
pendant la nuit...














Un lien trouvé pour vous on ze oueb :












Le petit plus du Dr Zomblard : Faire pire qu'un film d'horreur  italien en plein 80's, vous pensiez que c'était impossible ? Et bien cocorico, on l'a fait !!!!! Tout d'abord, pas un kilo de zombie dans cette nuit de la mort mais une histoire de cannibales, et comme je l'ai déja signalé, entre mangeurs de chair humaine, la frontière est assez mince. Bon revenons à nos gigots humains avec tout d'abord les acteurs qui sont pour la plupart d'illustres inconnus et qui gagnent à le rester, une bande son improbable, bre, un nanar d'une puissance (presque) inégalée et je vous invite à lire l'excellente critique de nanarland.com pour en savoir plus !!!


5 commentaires:

  1. Rooooohh, mais quel méchant petit + !!!
    Déjà ce n'est pas un film de zombies, mais un film de cannibales ! Ensuite son thème est nettement plus novateur que tous les films de cannibales italiens de l'époque, celui de Margheriti avec John Saxon excepté. On peut le comparer au film d'Alain Jessua "Traitement de Choc" (1973) ou au film australien "Soif de Sang" (1979). Et sur cette logique il y aura aussi "Vorace" en 1999 aux USA.
    De plus, Charlotte de Turckheim était loin d'être une inconnue dans les années 80. C'est plutôt aujourd'hui qu'elle est complètement oubliée.
    Puis thème de l'immortalité oblige, on retrouve ce personnage proche de celui d'Igor dans les Frankenstein ou de Morpho dans les Docteur Orloff.
    Ce film n'est pas du tout à jeter à la corbeille, au contraire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien être méchant, blague à part j'ai pas accroché à l'époque ou je l'ai vu ....

      Supprimer
  2. "Déjà ce n'est pas un film de zombies, mais un film de cannibales !", heu c'est un peu ce que je dit dans mon petit plus méchant...
    Je vais voir pour un re-up, enfin si ça intéresse du monde ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais je disais ça pour rebondir sur les films italiens de cannibales.
      Après le film est un peu bancal et lent...Mais à le comparer à ses confrères italiens, je le trouve beaucoup plus original. Pas de voyages en Amazonie ou aux Philippines, pas de randonnées junglesques, mais plutôt un huis clos dans une grande pension provinciale...Du coup,
      je pense que c'est le manque de budget qui a poussé le scénariste a creuser son histoire pour aller plus loin qu'un simple film d'aventures gores.

      Supprimer
    2. En même temps je pensais que le petit + venait de chez Nanarland, parcequ'à Nanarland, ils voient des nanars partout.

      Supprimer