Pages

test

mercredi 6 décembre 2017

BAD TRIP

Titre original : The Locals / Dead People

Réalisé par : Greg Page
Nouvelle-Zélande - 2003

 
Avec :John Barker, Dwayne Cameron, Kate Elliott, Aidee Walker...







 
 
Les deux amis Grant et Paul partent en week-end à la plage à la recherche de sexe, drogues et rock'n roll. Alors que la nuit tombe ils rencontrent deux charmantes jeunes filles, Lisa et Kelly, qui les invitent à une fête. Mais ils ont un accident de voiture, et vont devoir affronter les villageois du coin, qui n'ont pas spécialement l'air amicaux...

.
TRAILER 
 
 


 
 

Un lien trouvé pour vous on ze oueb :
 



  VF
 
 


 
 
(ZE MAGIC CAILLOU) Les morts-vivants de BAD TRIP sont plutôt des revenants issus d'une malédiction, comme ceux de ZOMBIES de J. S. Cardone. Néanmoins, c'est un petite série B néo-zélandaise assez captivante avec de bons petits moments d'angoisse et de suspense.

7 commentaires:

  1. Oui, pas si mal celui là. Il y aurait un peu à redire sur le jeu des acteurs (ou alors sur le doublage?), mais l'histoire est bien. Elle ressemble un peu à celle de "castle of blood" qui sera bientôt proposé ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est de la pub bien amenée !

      Moi j'attends avec impatience le Blood Castle" (1970) qu'Uncle Jack est en train de traduire.

      Supprimer
    2. Sinon je vois ce que tu veux dire pour l'histoire. C'est un peu la base des films de maisons hantées qu'on retrouve jusqu'aux nouveaux films gothiques espagnols actuels : une espèce de course cyclique (pas cycliste hein !) dans l'espace-temps afin de tenter en vain de boucler une malédiction.
      Ça me fait penser à des jeux vidéo comme "Gran Tourismo" quand tu refais certains circuits pour tenter de dépasser ton score en te basant sur le "fantôme" de ton dernier passage.

      Supprimer
    3. C'est un peu comme les malédictions lancées par des sorcières du haut de leur bûcher. J'adore plus à des films comme "Le Masque du Démon" parceque la malédiction n'est projetée ni trop loin dans le futur, ni dans un environnement trop différent. Pour qu'il y ai une malédiction (ou peu importe le nom qu'on lui donne), il lui faut un élément clos et propice dans lequel tout le monde y croit. Mais dans les films mexicains par exemple, les malédictions sont projetées jusque dans les années 60, et à moins d'avoir une sensibilité défaillante, personne ne peut se sentir concerné par un sort jeté dans un environnement complètement détaché du moment initial. Trop de temps a passé, les villages ont subi des immigrations, des émigrations, des ré-urbanisations...Bref, c'est pas fonctionnel.
      Et pour les maisons hantées ce qui est sympa c'est d'imaginer la malédiction comme inhérente aux 4 murs de la bâtisse, un peu comme un trou noir avec une âme propre. Et avec une mort brutale qui déclenche le trou noir.
      Bon, trêve de philosophies, sinon je vais faire fuir les zombies. ^^

      Supprimer
    4. http://morbius.unblog.fr/2014/12/07/arc-boutage/

      https://www.youtube.com/watch?v=2-mkXAWks98&pbjreload=10

      Supprimer