Pages

test

lundi 4 décembre 2017

HISTOIRE DE CANNIBALES

Titre original : Di yu wu men / We're Going to Eat You

Réalisé par : Tsui Hark
Hong-Kong - 1980


Avec : Norman Chu, Eddy Ko, Melvin Wong...
















Un policier est à la recherche d'un voleur dans un village peuplé de cannibales...
.
TRAILER 
.





Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



  VOSTFR



(ZE MAGIC CAILLOU) Du kung-Fu, des Agents Secrets, des Cannibales, du Gore, de l'Humour et de la Dérision Politique : un cocktail explosif made by Tsui Hark !!

11 commentaires:

  1. Anacho, tu peux prendre un deuxième petit dej' ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Si tous les zombies sont cannibales, tous les cannibales ne sont pas zombies. Encore moins kung fu.
    L'idnprout

    RépondreSupprimer
  3. Si tous les cannibales de la terre pouvaient se tenir par la main...Il ne resterait plus de bras pour travailler...

    RépondreSupprimer
  4. Dans black sheep, les moutons zombies mordent les humains, donc pas cannibales!!!

    RépondreSupprimer
  5. Dans "Dead Meat", les vaches folles zombies mordent les humains, qui eux-même mordent d'autres humains.

    RépondreSupprimer
  6. Dans "Re-Animator", les zombies sont réanimés uniquement à l'aide de la seringue. Ils ne se transmettent aucun virus par morsures. D'ailleurs, ils ne mordent pas forcément, ni ne mangent de chair humaine. Ce sont juste des morts devenus fou furieux par le retour à la vie.

    À noter, le chat zombie dans la cave aussi.

    RépondreSupprimer
  7. Du coup, on peut dire que ce sont certaines variantes des "infectés" proches des zombies qui sont cannibales. Pas ceux infectés par un virus qui les rend meurtriers, mais ceux qui sont infectés par un virus meurtrier qui provoque la mort, puis le cannibalisme. Ça laisse supposer que le virus se transmet par la salive et que ce type d'infectés représente nos profondes angoisses et ignorances autours de virus comme le HIV.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais réfléchi à la question une fois, mais j'ai oublié mes conclusions...
      Historiquement, le zombie originel non rohmérien, heu, romerien, romeroin? n'est pas un cannibale, ni même un vrai mort.
      Mais les infectés ne sont pas forcément morts non plus, et dans certains films "speedés" comme le dernier train pour Busan, leur comportement se transforme à grande vitesse, ça c'est de l'infection très virulente qui monte vite à la tête. Mais ils meurent en même temps si je me rappelle bien.
      D'ailleurs je peine à retrouver les exemples évidents de films d'infectés. Il n'est pas toujours facile de les différencier non plus.

      Vous remarquerez que j'ai laissé ouverte la question du virus ou du microbe. Un cocktail n'est pas une hypothèse à écarter a priori.
      L'inconnu de nulle part

      Supprimer

    2. Salut l'IDNP ! oui la frontière est parfois mince entre les genres ...
      En film d'infèctés, on peut citer sans se tromper : 28 jours plus tard, 28 semaines plus tard, La saga Cabin fever, Pontypool, The Crazies, Les derniers jours ....

      Supprimer
    3. Là où tous les films de zombies ou d'infectés se sont alignés derrière Romero, c'est que l'ampleur géographique des virus est devenue considérable, voire planétaire.
      Dans "La Nuit des Morts-Vivants", l'infection est encore très localisée, mais dans "Zombie" et "Le Jour des Morts-Vivants" on touche déjà à l'apocalypse. Même Fulci laissait une fenêtre ouverte à la fin de "L'Enfer des Zombies" avec les zombies qui marchaient sur le pont de Manhattan.
      Aujourd'hui, que ce soient les infectés de "28 jours plus tard" ou les zombies de "The Walking Dead" c'est devenu presque exclusivement des films ou des séries de "Zombie Road Movie".
      À l'inverse, pensez par exemple à un film comme "Le Manoir de la Terreur"...
      Et évidemment, ce sont les budgets de ces films et séries qui en font des "Zombie Road Movie". Si Fulci avait eu plus de moyens, il aurait sûrement conclu sur un carnage dans la ville de New-York. ^^

      Supprimer