Pages

test

mardi 30 janvier 2018

Septième lune

Titre original : Seventh Moon 

Réalisé par : Eduardo Sanchez
USA-2008 

Avec : Dennis Chan, Tim Chiou, Amy Smart





Deux américains en lune de miel se retrouvent 
 confrontés à des morts-vivants lors de la septième pleine 
lune, période de la fête des morts en chine.





Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



VF











Morts vivants, démons ou peut être fantômes?
On s'en fout, un film qui ne casse pas 3 pattes à un canard laqué.

4 commentaires:

  1. Merci Ludo ! Mais j'ai déjà ce film en VF. Si je vois passer une VOSTFR, je reverrai volontiers ce film.

    Il n'est pas pas génial comme tu dis, mais j'aime bien ce film. Son exotisme le sort du lot des found-footage. En fait, il ne reste plus que le contexte pour sortir les found-footage du lot.

    Faut dire qu'Eduardo Sanchez est désormais pris au piège par une mode qu'il a lui-même relancé avec son "Projet Blair Witch" : de la série B facile à tourner, entièrement filmée en caméra subjective. Sauf que depuis les années 2000 on ne dit pas "caméra subjective" mais "found-footage" alors que même cette expression ne convient pas vraiment.
    "Les Dossiers interdits", "Cannibal Holocaust" ou "Blair Witch" sont du found-footage (archives filmées retrouvées et remontées dans le but d'une diffusion). Mais filmer, filmer, filmer...C'est devenu autre chose.
    À la limite, les "Paranormal Activity" et les films faussement filmés avec des web-cams sortent de cette logique. Mais ils sont trop statiques à mon goût.

    Ce sont les deux réalisateurs espagnols des [●REC] qui expliquaient dans Mad Movies que les "found-footage" étaient extrêmement difficiles à tourner à cause des projecteurs à éviter et autres obstacles...
    Mouais...À d'autres...C'est tout de même plus compliqué de tourner un plan parfait, bien cadré et bien éclairé, que de jouer les marioles avec une caméra en évitant les projecteurs. ^^
    Ce que je ne supporte plus avec ce type de films, ce sont les voix off à la psychologie minimaliste destinée à un public mongoloïde et que la VF ne sauve vraiment pas. C'est à se demander parfois si ce ne sont pas les mêmes doubleurs français qui font tous les found-footage...
    Le premier "Blair Witch" était autant captivant qu'il ne se regarde qu'une seule fois à cause de la voix off de la jeune réalisatrice en VF (le deuxième "Blair Witch était simplement inintéressant).
    Au final ce qui rend les doublages des found-footage si insupportables, c'est qu'avec ce type de films on est désormais à l'extrême opposé du cinéma muet où les comédiens devaient passer les plus d'expressions possibles de manière à éviter les sous-titres (ou "cartons"). Avec le found-footage, les comédiens passent tellement de temps hors-champs que les dialogues et la psychologie de comptoir ne servent plus qu'à remplir un immense vide...
    D'ailleurs, est-ce que tout ça, ça ne définit pas deux générations ? On parle souvent d'écriture SMS pour les jeunes, mais on en oublie de dire qu'à l'inverse, on va tout droit vers un monde qui a une peur bleue du silence...

    Mais bon, SEPTIÈME LUNE est plutôt dépaysant et la bonne idée c'est de traiter de cultures surnaturelles pas très connues, du coup on ne sait jamais trop où on va en tant que spectateurs.
    C'est un des meilleurs je pense.
    Thank U Ludo.

    RépondreSupprimer
  2. Franchement, quand on voit (enfin façon de parler, j'ai surement pas mal somnolé!) les insupportables paranormal machin chose et autres, on se dit effectivement qu'il est plutôt pas mal celui ci.
    Mais bon, le found-footage c'est quand même typiquement la fausse bonne idée quand on a pas, ou peu de talent : pas de scenario, ou si peu, des acteurs qui jouent comme des porte-manteaux, une photographie trés moche, un montage fait a l’arrache (pour faire plus vrai!), un budget inexistant...
    Après, il y en a bien quelques uns de réussis, genre le génial Punishment park de Peter Watkins ou même Cannibal Holocaust, le premier Rec ou même le moyen mais sympa Troll hunter Norvégien, mais quand même ce genre produit quand même un paquet de trés mauvais films, et ça n'a pas l'air prêt de s’arrêter.
    Ceci dit, on commence a voir émerger des festivals "je fait mon film avec mon portable", donc, on a pas finit d'en voir des trucs pas possible!
    Sinon, merci Ludo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant mais j'ai acheté "Troll hunter" complètement par hasard en début de semaine en DVD...parceque j'aimais bien la jaquette (et qu'il y avait des soldes dans le magasin). Les trolls en question sont plutôt pas mal faits, mais l'intrigue ressemble un peu à celle de "Blair Witch".
      Le premier que j'ai vu dans les années 2000, c'est "Cloverfield". J'ai bien aimé la première fois, ce kaiju-eiga en found-footage, mais je l'ai regardé en accéléré la seconde fois : tout le début du film est indigeste à la seconde vision.
      Sinon il y en a bien un que j'ai très apprécié mais je ne me souviens plus du titre. Décors et histoire minimalistes mais ça commençait dans un asile d'aliénés et ça tournait constamment autour d'une histoire de convergence d'énergies, d'un extraterrestre et d'une cabane d'où l'histoire devait fatalement se conclure. Tout le long du film il y avait un truc fataliste qui le rendait flippant.
      Puis le Apollo en found-footage n'était pas trop mal non plus.
      Il y a aussi eu un truc qui a changé dans certains shark movies depuis le succés des found-footage, ce sont les intrigues concentrées sur la surface de l'eau uniquement : plus de points de vue en contre-plongées à la "Jaws", mais que des humains filmés au-dessus du torse. Et évidemment, beaucoup de psychologie comme dans les found-footage.
      C'est la saga des "Open Water" et celui que je préfère dans ce style, c'est le film australien "The Reef".

      Supprimer
    2. Un extrait vidéo d'une expo que j'ai monté avec un pote en 2011 en réaction à l'annonce d'installation de caméras de surveillance dans la ville, suite à la montée de la délinquance. Une expo sur le regard (caché ou non) sur soi, avec seulement des caméras, des vidéoprojecteurs, des micros, des reflets et des artistes invités.
      L'expo devait durer une semaine, mais à cause d'un cyclone qui a immobilisé l'île, elle n'a duré que 4 jours.

      https://www.youtube.com/watch?v=x5SlRctZ8nQ&t=21s

      Supprimer