Pages

test

samedi 2 juin 2018

TRUE HORROR - Frankenstein [DOCU-FICTION]

Titre original : True Horror - Frankenstein
Réalisé par : Julien Benoiton
UK - 2009

Avec : Tim Plester, Jeff Stewart,



















L'histoire de ce conte nous amène à Londres au 19ème siecle, deux décennies avant
que Mary Shelley, agée de 18 ans, publie anonymement "Frankenstein ou le Prométhée
moderne".  Giovanni Aldini fut un scientifique pionnier qui manipulait l'électricité
pour réanimer les animaux. Un jour, il eut besoin d'un cadavre de corps humain, mort
par asphyxie, un spécimen masculin fort pour essayer une réanimation complète. Lui
et son assistant trouvèrent le corps idéal, un homme grand, fort et jeune accusé
d'avoir tué sa femme et son enfant. Tout portait à croire que cet homme doux était
innocent. Mais le docteur et son assistant pensait que c'était le bon cobaye de leur 
expérience pour le ramener à la vie. Incroyablement, à  la fin de la nuit, ce géant
à l'apparence douce deviendra un monstre et un véritable tueur.


TRAILER








Un lien trouvé pour vous on ze oueb :



DVDRIP - ENV 50 MIN - VOSTFR













Je m'attendais à un énième doc sur le Monstre de mais j'ai été agréablement surpris de voir ce docu-fiction. Tout d'abord les protagonistes ont bien existés. Giovanni Aldini (1762-1834) physicien de son état édita un traité sur l'électricité musculaire en 1791. il fut surtout connu pour s'être livré à une démonstration publique des techniques du galvanisme sur George Foster, un condamné à mort pendu à Newgate (Londres) pour le meurtre de sa femme et de son enfant. Mary Shelley n'avait que 5 ans en janvier 1803 lorsque Aldini réalisa ses expériences sur Foster. Dans son introduction à l'édition 1831 de Frankenstein, elle ne mentionne pas Aldini, mais se dit influencée par le galvanisme. L'histoire de Foster a cependant pu servir à élaborer le personnage de Victor Frankenstein..... (Wiki)



25 commentaires:

  1. Merci Anacho, je prends, ça a l'air bien intéressant.

    Tu as vu le GOTHIC de Ken Russell ?

    RépondreSupprimer
  2. Non pas vu. Pour ce doc il y a 4 autres docs :
    Dracula le célèbre vampire
    Les maisons hantées
    Les sorcières de Salem
    La légende des Loups-Garou

    Je peux éventuellement tout ripper ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais assurément preneur. Merci de l'envisager :-)

      Supprimer
    2. A propos, il est demandé un mot de passe pour la décompression du présent fichier.. Quelqu'un peut-il m'aider ?

      Supprimer
    3. Comme ça serait top ça Anacho

      Supprimer
    4. Le mp c'est comme d'hab : ANACHO

      Supprimer
    5. Merci beaucoup ! Avec ces 'liens trouvés pour nous on ze oueb', j'ai toujours l'impression que chaque film en possède un qui lui est propre..

      Supprimer
  3. Nein pas pour moi, j'en resterai à Franky. Thanx.

    https://www.youtube.com/watch?v=haS7s4MI0mI

    RépondreSupprimer
  4. Moi je l'ai vu, le Gothic de Russell, et il m'a bien gavé.. (l'égout et les douleurs..)
    Sinon merci pour ce doc.. J'aime bien les docs.. Et Anacho dit que c'est bien ^^
    (y'a même Hannibal Lecter, trop fort..)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, ça a l'air intéressant.
    Merci Anacho
    Sinon, Gothic, j'aime bien, même si on est loin des chef-d’œuvre de Ken Russel. Et Gabriel Byrne est vraiment très bon, c'est un immense acteur, je trouve.

    RépondreSupprimer
  6. Yep, Gothic c'est un genre de trip total, vénéneux et fascinant malgré ses maladresses... il faut se mettre en condition pour l’apprécier je crois... Perso j'aime beaucoup mais je ne le regarderais pas tous les 6 mois c'est sur... c'est très hermétique et auto-contemplatif comme film.
    Merci Anacho pour ce doc qui a l'air super intéressant!!

    RépondreSupprimer
  7. Pareil pour Gothic. Je l'ai vu au ciné à sa sortie en 1986. Le mieux c'est de le voir sur grand écran pour s'impliquer dans le film.
    Après le temps bonifie certains films de Ken Russell je pense. J’avais vu Le repaire du ver blanc au ciné en 88 ou 89 et j'avais été très déçu pour son côté absurde à la Polanski (comme un Bal des Vampires sans budget). Et à l'inverse je l’apprécie nettement plus aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant Caillou, tout pareil, vu au cinoche aussi a l’époque
      Et J'ai aussi failli citer le Repaire du Ver Blanc en exemple de "trip" déroutant made in Russell hehehe...

      Supprimer
    2. Moi j'avais droit aux doubles séances dans ma ville, du coup j'ai vu "Gothic" juste après "From Beyond" de Stuart Gordon. Ça été une découverte parceque je ne connaissais pas du tout le cinéma de Ken Russell. C'est ça qui était bien avec les double séance.
      Pour "le Repaire du Ver Blanc" je ne me souviens plus du second film. C'était peut-être "Dead Bang" avec Don Johnson que j'avais bien aimé.

      Supprimer
    3. Avec les double séances ce qui me plaisait c'est qu'on misait sur deux films au lieu d'un. Comme les films alternaient (en fonction de leur succés), on choisissait tel jour et telle séances plutôt que tels autres. Tu pouvais avoir "From Beyond" avec une daube comique toute la semaine, et seulement un soir il y avait "Gothic" à la place, et hop j'y allais ce soir-là !
      Ça, ça vient de Nouméa :
      https://scontent.fnou1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/17554293_1293815037392745_808502744803927590_n.jpg?_nc_cat=0&oh=c38df16f75f7dd17f95c9e1c9dcafa5b&oe=5BB16880

      Supprimer
    4. Yes, j'ai eu le plaisir de profiter des doubles séances aussi Caillou, en plus c’était en continu, tu pouvais y passer la journée et revoir autant de fois que tu le souhaitait les films programmées (avec un pote on s'est fait Scarface 3 fois dans la même journée a sa sortie Hahaha). Je sais pas a Noumea mais nous ils mettaient souvent n'importe quoi en double programme, c'est comme ça qu'on se tapait Ghost Story avant Top Secret par exemple. Ou Jonhatan Livingstone avant les Aventuriers de l'Arche Perdue... Changement radical d'ambiance :D

      Supprimer
    5. Oui pareil, au début j'allais voir tout et n'importe quoi. Puis petit à petit, comme je te le dis plus haut, j'attendais que ça tombe comme au Loto : deux bons films en même temps.
      Idem pour les doubles programmes dans notre drive-in local. Mais qui dit drive-in ici, dit "familial" (pas connu les séances pour teenagers dans les drive-in). Mais j'ai tout de même vu "Elephant Man", "Mad Max 2", le premier "Terminator" et plein de bons films au drive-in. Même "Les Spécialistes" avec Lanvin et Giraudeau. Puis si le second film était nul, on se cassait.
      Puis j'ai aussi connu des sortes de Marathons du cinéma fantastique pendant 24 heures avec 13 film : http://morbius.unblog.fr/2011/11/09/les-24-heures-du-fantastique-premiere-partie/

      Supprimer
    6. 24h non stop... wow, juste excellent!!

      Supprimer
    7. Oui, tu venais avec ton duvet, ta bouffe et ton thermos e tu campais dans la salle derrière les allées de fauteuils. ^^
      Aujourd'hui ça existe toujours mais ça s'est limité à la nuit, genre de 19H jusqu'au petit matin : https://www.youtube.com/watch?v=ecTjNhcWMYg

      Supprimer
    8. J'ai autant fait déditions de 24 heures en tant que spectateur assis, qu'en tant que service d'ordre, debout avec la lampe torche à suivre les films du coin de l'oeil. ^^

      Supprimer
    9. Ah oui, y'avait besoin d'un service d'ordre... 24h quand même...
      Du coup le festival parisien du Grand Rex de l’époque parait tout de suite beaucoup plus anecdotique...

      Supprimer
    10. Oui, on avait 3 salles à notre disposition à l'époque pour les 24 heures.
      Aujourd'hui avec la Nuit du Fantastique, comme ça se passe dans un multiplexe, il y a évidemment plus de salles. Mais le choix est différent puisque qui dit multiplexe, dit plus de blockbusters et moins de petits films comme on aime.

      Pas connu le festival du Grand Rex, pas en vrai en tout cas. J'ai lu les programmations dans Mad Movies et l'Ecran Fantastique. Je me souviens que c'est ce festival qui a fait connaitre en France "The Crazies" de Romero.
      J'ai connu l'autre : Avoriaz dans la neige. ^^
      J'ai très peu connu le Grand Rex puisque je vis très loin mais j'ai tout de même vu des bons trucs dans cette salle immense : "La Haine", "Cuisine et dépendances" à leurs sorties, puis pour "Danse avec les loups" ils avaient déroulé les rideaux pour laisser apparaître l'écran 16/9, c'était assez impressionnant.

      Supprimer
    11. Avoriaz dans la neige, ben oui ça ne nous rajeuni pas tout ça... Bon ceci dit pas de regrets avec Avoriaz sur la fin hein, voir par exemple le jury de 1987 :
      Philippe de Broca (président)
      Jean-Pierre Aumont
      Sabine Azéma
      Jean-Jacques Beineix
      Jean-Pierre Cassel
      Johnny Hallyday
      Victor Lanoux
      Sophie Marceau...
      Hehehe... Perso j'en ai beaucoup rêve mais je n'ai ou assister a aucun des deux, ni le Rex ni Avoriaz (comme toi je dévorais les comptes rendus dans MM et EF!), on pourrait parler de tout ça avec nostalgie mais perso je me rappelle surtout qu’après avoir repéré un film dans les précieuses pages des magazines cultes cités précédemment (souvenir ému de ma première rencontre avec la géniale créature de la caisse de Creepshow sur une photo de papier glacé a l'ombre des cocotiers, décalage...), il fallait souvent attendre des années pour le mater. La vidéo puis ensuite l'Internet ont tout simplement tout changé. Dommage pour les cinoches a l'ancienne, c'est sur, et aussi pour les festivals marathon un peu dingues, et les salles obscures enfumées... Mais par contre niveau conso de films d'horreur (de qualité très très diverses certes), et accessibilité a toutes ces petites perles oubliées des réseaux de distributions, on est gagnants! En passant, encore un immense merci aux partageurs du web d'ailleurs, et a tous ceux qui contribuent passionnément a l'existence de tous ces blogs géniaux.

      Supprimer
    12. Ah toi aussi tu vis aux antipodes (les cocotiers...).
      À ta remarque j'ajouterai pour nous à Nouméa, les exploitants louaient autrefois une bobine qui faisait le tour des îles du Pacifique, Papeete et Nouméa étant les dernières étapes (imagines la qualité des bobines, skotchées et tout). Donc il nous fallait attendre un an environ après les sorties métropolitaines (qui, elles-mêmes, étaient parfois longues après les sorties américaines...qui au final est le continent le plus proche de chez moi). Ensuite, les VHS...Et il fallait qu'il y ai de la demande pour que le vidéoclub importe tel ou tel film. Il s'est par exemple déroulé deux ans entre le moment où j'ai vu des photos de maquillages d'Evil Dead 2 dans Mad Movies...et la sortie de la VHS.
      Puis il y avait aussi ces réalisateurs qui refusaient que leurs films sortent dans le circuit de la VHS, comme Kubrick avec "Orange Mécanique" et Spielberg avec "E.T.". Il se trouve que j'étais en séjour en Australie pendant la sortie de "E.T." à Nouméa et le film n'était plus au programme dans les salles australiennes. Puis Spielberg a finalement décidé que son film sorte en VHS en 1987 ou 1988. Autant le film m'a plu, autant j'étais tout de même déçu de Spielberg et de tout ce "cinéma" (finalement commercial)
      autour d'un film pour gosses qui ne cassait pas non plus des briques. J'aurais mieux compris qu'il ne sorte pas "Rencontres du troisième type" en VHS, mais dans "E.T." il n'y a quasiment aucun effet pour grand écran, c'est juste un film commercial dont la majeur partie du métrage se déroule dans la maison.
      Et tu as raison pour les blogs, perso je suis quasiment passé de la VHS au P2P. Simplement parcequ'un cinéphile consommateur de VHS possède une démarche qu'un cinéphile téléphage utilise beaucoup moins.

      Supprimer
    13. C'est très vrai! Par contre je n'avais pas idée pour les limitations sur les sorties du circuit VHS officiel dont tu parlais, assez dingue... Autre époque quand on y pense :D

      Supprimer