Pages

test

samedi 28 juillet 2018

TROPIC METAL vol.1

Un DVD avec quelques extraits de la scène de Metal Extrême de Nouméa en 2005-2006. Quelques-uns de ces groupes sont référencés dans cet article.


À propos du livre "Rock NC" sur le rock néo-calédonien, écrit par le musicien Laurent Navarro : "En avant-propos, Laurent Navarro a bien raison de préciser que c’est en voiture que les meilleures idées viennent. Surtout lorsque l’autoradio diffuse « toute la musique qu’on aime ». De celles qui vous font prendre une piste poussiéreuse et perdue du Nord pour la mythique Route 66 et où une ligne de basse surchauffée couvre les bruits de vos bielles qui rendent l’âme. En tout cas, depuis les premiers groupes des sixties, l’âme du Rock, ici bas(se), tient bon, chevillée au cordes (de guitare) qu’elle est. C’est pourquoi, paraphrasant les survoltés d’AC/DC, les rockers du caillou peuvent aussi dire : « on peut être un petit pays et faire beaucoup de bruit ». Le caillou n’est donc pas riche que de nickel car la mine du rock a produit pas moins d’une centaine de groupes, des années soixante-dix à nos jours. Certes beaucoup sont à géométries variables et l’on retrouve des mêmes noms dans une multitude de formations. Ce jeu de chaises musicales, réglé par des crises d’ego, mais aussi soudé à l’amitié, a fait progressé la scène rock depuis quatre décennies. Le bel âge pour un second souffle !"







 
Un lien trouvé pour vous on ze oueb :

Webrips

2 commentaires:

  1. Très interessant tout çà!je ne connais pas du tout cette scène de Nouméa,et comme je suis curieux et que j'aime bien le metal je prends !! Merci Caillou Magique!

    RépondreSupprimer
  2. Plus soft que ces groupes-là, on a le groupe tahitien Tikahiri qui vient souvent jouer à Nouméa. Je viens de les partager en haut du blog (comme ça, ça fera 3 posts quotidiens comme l'annonçait notre devin Ludo).
    C'est pas violent, ça ressemble un peu aux délires gothiques de certains groupes de heavy qu'on voyait sur MCM au début des années 2000. Perso, comme j'ai grandi dans un milieu polynésien à Nouméa, avec des danses et des sports traditionnels, ça me fout toujours des frissons de bonheur d'entendre des langues polynésiennes sur des guitares électriques.

    RépondreSupprimer