Pages

test

dimanche 26 août 2018

BR4 - Les images les plus terribles du monde

Voici un petit cadeau de très mauvais goût de la part d'ASTRON666 et on l'en remercie ! 

Il s'agit d'une sorte de Zapping TV ultra-trash et morbide entrecoupé de scènes érotiques et porno, un peu à la manière de certains magazines X qui alternent sexe et morbidité. 
Les lecteurs de ce type de magazines comprendront.
Et comme ces magazines médicaux à base de blessures et de tortures physiques qu'on a tous feuilletés une fois dans notre vie, et généralement au collège...

Alors, crispez bien vos gencives parceque ça va vous secouer ! 
Les zombies c'est pour les enfants à côté de cette compilation d'extraits de vraies vies. Et par conséquent, de vraies morts....
Perso, j'ai pas tenu tout le film.





Un lien trouvé pour vous on ze oueb :


Merci Astron666

19 commentaires:

  1. Bonjour, merci Caillou, mais c'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends, pas de soucis : on a d'autres films de zombies en réserve.

    RépondreSupprimer
  3. C'est tout de même sympa de partager des raretés dont celle-ci qui n'existe quasiment pas sur le web en dehors d'une proposition sur ebay. Ceux qui le veulent pourront l'acheter.
    https://www.ebay.fr/itm/19849-DVD-LES-IMAGES-LES-PLUS-TERRIBLES-DU-MONDE-VOLUME-2-NEUF-/271168313118

    RépondreSupprimer
  4. Quand c'est de mauvais goût moi je prends ! Merci Astron et K-you !!!

    RépondreSupprimer
  5. Eros et Thanatos vieille recette racoleuse.......
    Uniquement par curiosité morbide,mais ce genre de "mondo" sont souvent aussi opportunistes que fauchés ou plutôt gratuits,reste effectivement le mauvais goût ou le coté ridicule de la mort :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,aucun semblant de réal contrairement aux 'faces à la mort' par exemple..Ici on est dans le voyeurisme sordide,pour un dvd trouvé par hasard dans une 'foire fouille'..Le sexe et la mort bradés!!

      Supprimer
    2. "Face à la mort" je l'avait vu au cinéma il y avait beaucoup de fake et la niaiserie outré du commentaire pouvait donner à l'ensemble un second degré humoristique relatif,les deux tiers du public c'est vite barré et la seconde moitié était morte de rires compulsifs sans doute pour se rassurer^^.
      Là effectivement on touche le fond de la médiocrité malsaine d'un bout à l'autre c'est délibérément inhumain d'une laideur repoussante le caviardage X ne fait qu'accantuer le malaise, que dire de plus "no good no bueno BEURK!!!".
      Bref j'ai zappé vite fait c'est juste une compile d'images détournées d'archives de police ou d'actualités,de cruauté animale et de films pour stage de réanimation ou l'on te montre les pires situations d'accidents,l'intérêt étant de sélectionner ou d'affranchir des élèves en vu d'intervenir en situations désespérées sans flanché pour sauver des vies ou ce qui l'en reste.
      ça me rappelle aussi un catalogue d'expo pour une exposition du collectif "Elles sont de sortie" alternant images de mort et de sexe, sponsorisé par le ministère de la culture de l'époque qui avait donné lieu à un scandale à la limite du lynchage.
      J'ai eu l'occasion de le feuilleté Il y avait indéniablement une vrai démarche artistique provocatrice crue délibérée mais la finalité dénoncée plutôt avec certitude l'effrayante bestialité humaine potentielle et inavouable qui sommeille en chacun de nous.



      Supprimer
  6. Bon j'ai commencé à regarder et.... j'ai arreté.... Outrancier et racoleur, des images chocs, morbides, fait pour le buzz (tiens d'ailleurs on disait comment
    à l'époque ?) et choquer le max de monde. Bon, ça existe, il fallait le partager, après, chacun gère .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant le buzz, c'était le bizz.
      Pardon, le show bizz...

      Non, comme l'écrit le Dr À-la-bonne-Frankettesound, c'était du "Mondo".

      Supprimer
  7. Mondo, oui c'est un "genre" je sais tkt, c'est plutôt le fait d'ameuter, de racoler, ou comme on dit maintenant faire le buzz

    RépondreSupprimer
  8. La provocation ?
    Mas comme la provocation ne choque, mais fascine au contraire. La surenchère de provocation créé le buzz.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voila, exactement !!!

      Supprimer
    2. Il ne faut pas juste penser au mot provocation mais à comment vivaient nos parents, nos grands-parents, et à ce pour quoi ils se sont battus.
      Souvent je taquine mon père qui ne comprend pas la "Naziploitation" des années 70. Et moi je lui réponds : "c'est vous, les Soixante-huitards, avec vos combats, qui avez engendrés la Naziploitation"...

      Supprimer
    3. Du coup Anacho, c'est notre génération qui bosse pour créé le lien entre les Anciens et les dJeunz.

      Supprimer
    4. http://medieval.mrugala.net/Divers/Justice/Scie.jpg

      Et avant la provocation il y avait la crainte (de Dieu, des Politiciens).
      D'où les gargouilles gothiques qui faisaient peur et qui fascinent désormais.

      Supprimer
    5. Il parle de nous : https://www.youtube.com/watch?v=z6Q5JHGaU5A

      Supprimer
    6. Les nazis comme le diable ont plus souvent était un moyen sous des prétextes pseudo historique à contourner la censure.
      Censure plus politique que morale utiliser comme un robinet pour contrôler la liberté d'expression ou justement la provocation aux grès des besoins.
      Après c'est un long débat qu'il faudrait pour développer tout cela.
      Pour en revenir aux gargouilles certaines de la cathédrale de Rouen étaient des caricatures des notables c'était une époque beaucoup libre que l'on ne se l'imagine sur certain point,on craignait surtout la peste et la famine et la croyance en Dieu resté l'ultime espoir et aussi un autre moyen de manipulation idéal pour les fanatiques du pouvoir.
      Sinon attention au buzz c'est devenu viral sur la toile.^^

      Supprimer
    7. Oui mais pseudo-viral aussi.
      En plus des réseaux sociaux où tu peux te payer tes propres admirateurs pour faire connaître ton travail, tu as ceux qui font de la léchouille bien calculée alors qu'eux-mêmes ont conscience que leur boulot est nul. Mais ça leur permet de se faire connaître, car pour beaucoup de gens : célébrité = qualité. Sans voir plus loin. Arès c'est une façon comme une autre de concurrencer les médias qui font du tri selectif sur la base de l'argent uniquement. C'est Deleuze qui disait que les clients des médias ne sont plus les lecteurs/auditeurs/téléspectareurs mais uniquement les annonceurs.

      Supprimer