Pages

test

lundi 8 avril 2019

Invasion of the Body Snatchers (1956)

Titre original : Invasion of the Body Snatchers
Réalisé par : Don Siegel
USA - 1956
Avec : Kevin McCarthy, Dana Wynter, Larry Gates






















Miles Bennell, médecin de la petite ville de Santa Mira, près
de Los Angeles, s'aperçoit peu à peu que les habitants de cette
petite ville tranquille se transforment en êtres dénués de
toute émotion. Il découvre alors que des extraterrestres
s'emparent, pendant la nuit, du corps de ses concitoyens.








Un lien trouvé pour vous on ze oueb :


vostfr.720p.BluRay.X264
Si MP demandé : ANACHO







Ok ok dans ce film pas de zombies mais lisez plutôt : les humains sont peu à peu remplacés pendant leur sommeil par des des imposteurs extraterrestres dénués de toute émotion. Les clones, issus de ces cosses, ressemblent furieusement aux humains mais ils viennent d'ailleurs pour établir sur la terre un ordre nouveau - dans lequel toute autonomie sera bannie. Ce film a été vu comme une allégorie de la perte d'indivualité en Union Soviétique, voire comme une critique insidieuse du maccarthysme. Mais la principale contribution de l'invasion des profanateurs au film de zombies est que le scénario porte sur une infection/invasion à l'échelle mondiale. Depuis la révolte des zombies en 1936, c'est la première fois que le personnage du zombie se retrouve ainsi associé à l'idée de la fin du  monde. Dans la scène finale, on voit les deux derniers survivants poursuivis par une horde d'imposteurs extraterrestres aux allures de zombies. Ce ne sont certainement pas des corps ramenés à la vie, mais ces clones issus de ces cosses leurs ressemblent étrangement ....

24 commentaires:

  1. Il y a une version française de ce chef d'oeuvre ici
    http://muaddib-sci-fi.blogspot.com/2011/10/linvasion-des-profanateurs-de_13.html#more

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un doublage récent, manque plus que la version colorisée !

      Supprimer
  2. Il y a cette version traduite par Polo Family qui est très bien :

    http://muaddib-sci-fi.blogspot.com/2015/11/polo-family-posrednik-mediator-1990.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et aussi celle là :
      https://www.youtube.com/watch?v=Q4iZq48d_TM

      Supprimer
    2. Punaise qu'est-ce qu'il a fabriqué avec sa caméra, ça donne un effet épileptique et assourdissant !

      https://youtu.be/2AzreyfSm8Q

      Supprimer
    3. Oui, la deuxième version est quand même mieux filmée.
      Je trouve ça assez incroyable qu'un chanteur qui n'a quand même jamais eut beaucoup de talent, arrive a faire des gros concerts en festival (bon, je suppose que les prog le case avant une valeur sure comme ça le public est là !)
      Que le fan-club de groupies de Billy me pardonne.

      Supprimer
    4. Je suis d'accord. Je le compare assez à Adam Ant, mais en plus médiatisé.

      Supprimer
    5. Même si c'est dur à dur, puisqu'ils stigmatisent tous les deux une époque.

      Supprimer
    6. Celui qui m'attriste le plus c'est Paul Di'Anno. Il était tellement génial dans Maiden et aujourd'hui...
      ...il n'est plus qu'un vieux vinyle rayé : https://youtu.be/hInhywoNpSg

      Supprimer
    7. J'avais récupéré un vingtaine d'albums lives de lui et ce n'étaient qu'inlassablement toujours et encore que les mêmes reprises.

      Supprimer
    8. Planant : https://youtu.be/ahAvOWbaato

      Supprimer
    9. Ça me fait penser à certains morceaux de Dazibao. Il y en a qui ont connu ce groupe dans les années 80-90 ?

      https://youtu.be/GJcsFzPZR_E

      Supprimer
    10. Pour Billy Idol, je pense qu'il devait avoir tout simplement un meilleur agent, voir une maison de disque plus efficace, que Adam Ant.
      Pour Paul Di'Anno, c'est effectivement assez pathétique, mais bon, je ne sais pas vraiment ce qui motive ces carrières à rallonge de beaucoup de gloire de la musique, le pognon ils ne doivent pas en manquer, la notoriété est acquise depuis un moment, se taper des groupies ça doit devenir un peu compliqué passé un certain age, pour le plaisir de jouer je n'y crois guère, par habitude peut-être ?

      Supprimer
    11. Le besoin de reconnaissance c'est un truc assez perfide qui te reste le restant de tes jours si tu y as goûté une fois.

      Supprimer
    12. La preuve, regarde Anacho, avant il jouait dans un super groupe et depuis quelques années il entretient ce besoin de reconnaissance en mettant ANACHO comme mot de passe sur tous ses fichiers. Dur dur de vieillir...^^

      Supprimer
    13. Anacho c'est notre Paul Di'Anno à nous !!

      Supprimer
    14. sympa ce groupe Mawarannahr , ça me fait bien penser a certain groupe de prog qui se sont mis au hard rock, voir au métal dans les années 80.
      Dazibao, je connais assez peu, je dois avoir 3 ou 4 morceaux sur des compil K7, mais pas mieux.

      Supprimer
    15. C'est pas arrivé jusqu'à moi, à la rigueur si tu as des liens youtube ou autres...
      Ici j'écoutais les groupes de hard rock tahitiens qui sortaient des K7 ou les groupes locaux qui faisaient des petites scènes. J'ai grandi avec un pote d'adolescence qui faisait des reprise de Maiden, puis il est parti dans un délire inspiré d'Yngwie Malmsteen. Et il sort des albums dans le monde.
      https://www.discogs.com/artist/5418174-Pascal-Allaigre
      Perso j'ai acheté deux albums par solidarité, mais c'est pas du tout mon style.
      Aujourd'hui à Tahiti, il y a Tikahiri. C'est sympa mais ça lasse vite.
      https://zomblardsfromouterspace.blogspot.com/2018/07/tikahiri.html
      Je viens de voir que le guitariste du groupe est passé dans The Voice.
      https://www.tf1.fr/tf1/the-voice/videos/mano-enter-sandman-metallica.html
      C'est la nouvelle mode pour se faire connaître. D'ailleurs, c'est marrant que ce soit le petit frère du chanteur de Tikahiri qui se présente seul à l'émission, parceque ce n'est pas à un petit frère d'être représentatif en Océanie. En plus, lui il n'est qu'une caricature à la Rammstein du côté bourrin du metal alors que Tikahiri a des valeurs plus poétiques et identitaires.
      Pour les groupes de metal arabes, d'ici je connais que les trucs actuels présents sur Youtube comme eux :
      https://zomblardsfromouterspace.blogspot.com/2019/02/master-of-persia.html

      Supprimer
    16. Au sujet de Tikahiri, de Jason Momoa & co. Entre nous, les médias nous font gober des tas de trucs identitaires sur le tatouage polynésien, dans les films aussi. C'est simplement parceque le tatouage c'est une mode internationale depuis quelques années, et les Polynésiens ne font que revendiquer une vieille tradition qu'ils avaient laissés tomber depuis longtemps. Ils sont simplement dans la logique identitaire actuelle du rejet colonial (et c'est pas un mec de droite qui te le dit). J'ai grandi dans un milieu polynésien dans les années 80, et ça se faisait avec le bouchon en liège, les aiguilles et l'encre de chine. Toutes les conneries mystico-identitaires actuelles viennent des extrêmes droites océaniennes. Il faut faire beaucoup de tri là-dedans.

      Supprimer
    17. En Europe je ne sais pas comment ça se passe mais dans le Pacifique il y a eu un gros lavage de cerveau et les jeunes ont pris tout ce bagage-là au premier degrès.

      Supprimer
    18. En fait, c'est EXACTEMENT comme dans l'Invasion des profanateurs de sépultures. ! ^^

      Supprimer
  3. Oui, A bas le besoin de reconnaissance, et vive la médiocrité !

    RépondreSupprimer
  4. Quand je parlais de prog qui se sont mis au hard ou au métal, je pensais a Marillion, Pendragon, IQ...pas du tout le genre de truc que j'écoute, mais ces groupes ont eut un certain succès.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je croyais que tu parlais de metal arabe.
      Oui en effet, Marillion...Pas mon truc non plus.
      Puis il y a aussi eu l'effet désastreux inverse : le progressif des années 80 qui a délaissé le poprock des 70's (Yes, Status Quo, Genesis). Je me souviens aussi de Whitesnake dans les années 80, qu'est-ce que c'était devenu chiant-chiant. Même Kiss...C'est parceque mes potes écoutaient ce type de musique que j'ai pris le thrash metal dans son élan. Comme quoi, la merde FM a toujours le même effet positif : ça pousse à fouiner ailleurs. ^^

      Supprimer